-4° Terrebonne, samedi 24 février 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

EN AVANT LES SPORTIFS : Véritable tête de hockey
François Marcoux. Sa mission : développer à la fois de bons athlètes et d’excellents étudiants. (Photo : archives)

EN AVANT LES SPORTIFS : Véritable tête de hockey

Pénélope Clermont

Mardi 30 janvier 2018

Toute sa jeunesse, François Marcoux l’a passée sur les patinoires. Lorsque ce n’était pas sur le terrain de sa résidence familiale, c’était dans les arénas de son Thetford Mines natal. Pas étonnant qu’aujourd’hui encore, celui qui a été technologue en génie mécanique pense toujours hockey.

Résidant maintenant à Terrebonne, François Marcoux est le fondateur de l’Académie Ulysse, un programme de hockey scolaire qui a pris forme à l’école secondaire de l’Odyssée en 2007. Combinant compétence, instinct et esprit d’analyse, il développe à la fois de bons athlètes et d’excellents étudiants. Une mission qui l’habite depuis des décennies.

Vers l’âge de 15-16 ans, le jeune Marcoux jouait dans le junior élite de Beauce, l’équivalent du junior AAA, dit-il. «C’était "tough". Je pouvais me battre trois fois dans un match. J’étais un défenseur défensif efficace et physique. Dans une année de 40 parties, j’en ai joué 18 et j’ai été suspendu pour les 22 autres», relate l’homme qui, à l’âge de 17 ans, a accroché ses patins.

«J’ai perdu mon père quand j’avais 16 ans. Les valeurs dans la famille, c’était l’éducation et le sport. On était six dans la famille et on était condamnés à travailler dur», se rappelle celui qui ne voyait pas le but d’abandonner ses études pour son sport. «J’étais le seul dans l’autobus qui faisait des devoirs», illustre-t-il.

Développer l’étudiant autant que l’athlète

Une fois diplômé, François Marcoux a travaillé pour SNC-Lavalin, puis pour Bell Helicopter. «En 2002, j’ai tiré sur la "plogue". Je serais à la retraite aujourd’hui!» lance-t-il en riant. Au moment où l’incertitude régnait dans le milieu aéronautique, il a préféré suivre sa passion.

Déjà entraîneur pour ses trois enfants au hockey mineur et à la ringuette, il a cumulé les formations pour obtenir une certification d’entraîneur professionnel. Puis, Joël Bouchard l’a contacté pour l’académie de hockey McDonald's, pour laquelle il a œuvré durant quatre ans.

Au même moment, l’idée de créer un programme qui favoriserait la réussite à la fois scolaire et athlétique germait. En 2007, Ulysse est né avec 12 élèves-athlètes à son bord. D’ici trois ans, le fondateur de ce qui est devenu l’Académie Ulysse souhaite mettre en place d’autres pôles de développement partout au Québec pour accueillir un total de 600 élèves-athlètes.

25 mai 2018 Implantologie cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités