5° Terrebonne, samedi 25 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Kimberly Hyacinthe sur les traces de Bruny Surin

Mardi 18 janvier 2005

Une jeune résidente du secteur Lachenaie, à Terrebonne, Kimberly Hyacinthe, fait actuellement grande sensation dans le milieu de l’athlétisme québécois, et ce, grâce à des performances qui rappellent les débuts d’un certain Bruny Surin.

Éric Ladouceur

Âgée de 15 ans, la jeune athlète s’affiche effectivement de plus en plus comme un espoir olympique sérieux aux yeux de plusieurs.

Talent naturel

Classée première au 200 m et au 400 m relais, deuxième au 100 m et troisième au saut en hauteur chez les moins de 15 ans à travers la province, la jeune coureuse possède un talent naturel exceptionnel comme l’explique son entraîneur, le très réputé Daniel St-Hilaire, du Club St-Laurent Sélect. "Mon collègue Franco DiBattista m’avait déjà parlé d’elle, mais je l’ai vue pour la première fois lors des championnats provinciaux scolaires, qui se tenaient en juin 2003 à Québec. Sans savoir à quoi servaient les blocs de départ, avec un départ en position debout, Kimberly avait quand même terminé première de la course. J’ai tout de suite su qu’elle possédait un immense potentiel", raconte celui qui entraîne également Nicolas Macrozonaris et qui a découvert le talent de Bruny Surin.

D’ailleurs M. St-Hilaire évoque un point commun entre Surin et l’athlète lachenoise pour tenter une explication à leur talent précoce : "Ils jouaient tous les deux au basketball avant de faire le saut en athlétisme, ce qui a contribué à améliorer leur sprint court et leur force d’impulsion."

Déjà les records

Avec peu d’entraînement et beaucoup de plaisir, la jeune coureuse a déjà fracassé trois records québécois chez les cadets, dont celui du 300 m, qu’elle a amélioré d’un peu plus de deux secondes… à sa première tentative sur cette distance. Un talent naturel pur, au risque de se répéter.

Malgré tout son talent, Kimberly Hyacinthe devra continuer de travailler fort pour se hisser parmi les meilleures à l’échelle mondiale. "Les quatre prochaines années seront déterminantes pour elle, explique St-Hilaire. Ses changements morphologiques détermineront dans quelle discipline elle se spécialisera. Présentement, elle s’entraîne pour la course sur 100 m, 200 m, 400 m, relais 4 x 100 m et relais 4 x 400 m, ainsi qu’au saut en longueur et en hauteur. Nous travaillons surtout à accroître sa vitesse, son endurance ainsi que ses habiletés de relais. Tout ça sans compter l’expérience en compétition."

Affronter les meilleures

Parlant de compétition, Kimberly affrontera en mars prochain plusieurs des meilleures athlètes de moins de 19 ans du continent lors des Championnats américains des écoles secondaires (High School), qui se tiendront à New York. "Là elle aura une forte opposition. Si elle peut seulement se qualifier pour une finale (60 m, 200 m ou saut en longueur), cela équivaudra pour nous à une médaille d’or", indique Daniel St-Hilaire en précisant que Kimberly sera une des plus jeunes, sinon la plus jeune des participantes. L’autre compétition importante à laquelle prendra part la jeune athlète en 2005 : les Championnats du monde jeunesse, qui se tiendront du 13 au 17 juillet à Marrakech, au Maroc. Là aussi, l’objectif est avant tout de faire progresser la Lachenoise, et ce, tant que le plaisir y sera.

17 decembre 2017 Sports Expert cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités