Mettre l’espoir de l’avant

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Mettre l’espoir de l’avant
La prévention du suicide, c’est l’affaire de tous. Le Centre de prévention du suicide de Lanaudière et tous ses collaborateurs ont dévoilé la programmation lanaudoise des activités à l’occasion de la Semaine de la prévention du suicide qui se tient du 2 au 8 février. (Photo : Gilles Fontaine)

SEMAINE NATIONALE DE LA PRÉVENTION DU SUICIDE

Le Centre de prévention du suicide de Lanaudière (CPSL) a présenté, le 22 janvier, la programmation lanaudoise de la Semaine nationale de la prévention du suicide 2020. Cet événement vise, du 2 au 8 février, à sensibiliser la population à la cause, à vaincre les tabous et à faire connaître les ressources d’aide offertes et la ligne d’intervention, le 1 866 APPELLE (1 866 277-3553).

C’est autour du thème «Je mets l’espoir de l’avant» que le CPSL s’est associé à plus de 120 de partenaires et collaborateurs pour rejoindre un maximum de personnes et d’organisations des quatre coins de la région.

Les tabous

«Les personnes en situation d’aide ont toujours beaucoup de difficulté à s’extérioriser et à parler de leurs souffrances. Il est donc important de montrer tout notre appui et notre soutien à ces personnes et aux personnes endeuillées par le suicide», a expliqué le porte-porte de l’organisme, l’humoriste Ghyslain Dufresne.

Parmi les collaborateurs, il est important de souligner l’implication de plusieurs premiers répondants, policiers et pompiers de Lanaudière. Or, le CSPL invite ces personnes à sceller leur engagement à avoir l’œil sur leurs collègues en signant une affiche installée sur leurs lieux de travail. D’ailleurs, pendant la conférence, plusieurs ont signé leur engagement.

Au total, 19 milieux de travail proposeront à plus de 1 100 premiers intervenants de signer cet engagement.

Pendant la conférence, plusieurs policiers et pompiers ont signé l’engagement d’avoir à l’œil leurs collègues, comme l’a fait la policière jeunesse de Mascouche Dominique Robert. (Photo : Gilles Fontaine)

Les sentinelles qui veillent

Composés d’adultes formés pour repérer une personne suicidaire, des réseaux de sentinelles seront implantés dans différents milieux de vie, comme dans certaines écoles secondaires. À la Commission scolaire des Affluents, ces sentinelles seront bien présentes à l’école du Coteau et de l’Odyssée. Les étudiants seront sensibilisés à la présence des sentinelles et auront l’occasion de parler de leurs passions et de leurs raisons de vivre.

De plus, des municipalités et des entreprises feront aussi connaître la ligne d’urgence 1 866 APPELLE en utilisant différents visuels numériques et imprimés, en publiant leur «Selfie pour la vie» et en prenant part à la campagne sur les médias sociaux. Une cinquantaine de municipalités et une quarantaine d’entreprises organiseront au moins une activité.

Affichez-vous

Enfin, le CPSL suggère aux Lanaudois qui souhaitent participer à la Semaine nationale de la prévention du suicide d’ajouter à leur photo de profil Facebook le décor conçu à cet effet et qui est facilement retrouvable sur la page de l’organisme.

Ce décor affichera la ligne d’intervention et montrera tout votre soutien à la cause. «Plus le numéro de la ligne d’intervention circulera, plus les gens parleront de prévention du suicide et on augmentera les chances que les personnes en détresse osent demander de l’aide», a conclu le porte-parole.

Tous les détails sont sur le site cps-lanaudiere.org.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar