70 lits hospitaliers s’ajouteront bientôt à Terrebonne

Par Gilles Bordonado
70 lits hospitaliers s’ajouteront bientôt à Terrebonne
Le projet voisinerait l'actuel Centre hospitalier Pierre-Le Gardeur.

La Revue a appris en primeur qu’un « bloc modulaire » de 70 lits, d’une durée de vie de 10 ans, sera construit dans les prochaines semaines pour répondre aux besoins urgents de la population du sud de Lanaudière, le tout en attendant l’agrandissement de 246 lits prévu en 2022. L’édifice sur deux étages et de 4 250 m² de superficie, a fait savoir la Ville de Terrebonne par communiqué, voisinera l’actuel Centre hospitalier Pierre-Le Gardeur, situé dans l’est de Terrebonne, a confirmé une porte-parole du Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) de Lanaudière.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et le CISSS de Lanaudière profiteraient de certains éléments de la loi promulguée dans le cadre de l’actuelle pandémie de coronavirus pour mener ce projet rapidement. Québec pourrait ainsi opter pour des professionnels et un entrepreneur sans appel d’offres.

Le manque criant de lits d’hospitalisation dans le sud de la région justifie amplement la démarche gouvernementale, d’autant plus que le Québec fait face à des défis sanitaires hors du commun avec la pandémie de la COVID-19. Le projet semblait d’ailleurs déjà à l’étude au CISSS de Lanaudière.

Notons que ce type d’infrastructures hospitalières existe ailleurs au Québec. En effet, en avril 2018, le ministre Barrette avait annoncé un tel projet, cette fois de 25 places, à l’Hôpital Charles-Le Moyne, à Longueuil. D’une superficie de 1 150 mètres carrés, ce projet avait nécessité des coûts de 4,5 M$. Les travaux ne devaient prendre que quelques mois. Le projet à Terrebonne est quatre fois plus grand que celui de Charles-Le Moyne. On parlerait donc ici d’un investissement d’une dizaine de millions de dollars. D’autres détails du CISSS sont à venir sur le projet.

Cette initiative ne mettrait pas en danger le projet d’agrandissement de 246 lits qui a été annoncé par le gouvernement Legault, il y a quelques mois. D’ailleurs, les plans et devis de celui-ci seraient en préparation et l’objectif de lancer les travaux serait toujours fixé à 2022.

Projet à l’ordre du jour

« Considérant la propagation de la COVID-19 dans la région de Lanaudière et la volonté de la Ville de mettre en place les mesures préventives adéquates pour assurer la sécurité et le bien-être de ses citoyens, le projet figurera à l’ordre du jour de la prochaine assemblée municipale du 14 avril », a indiqué le maire de Terrebonne, Marc-André Plante.

Afin que les travaux puissent commencer rapidement, le conseil municipal devra approuver une demande de dérogation mineure pour autoriser que le projet, étudié à la réunion du 25 mars du comité exécutif, soit réalisé sans l’ajout de cases de stationnement.

Étant donné que les assemblées se tiennent maintenant à huis clos, les citoyens qui souhaitent se faire entendre pour les dérogations mineures peuvent le faire par le biais d’un formulaire en ligne avant 16 h, le jour de la séance.

Partager cet article

1
Commentez l'article

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Carole Gareau Auteurs de commentaires récents
Carole Gareau
Invité
Carole Gareau

Le nombre de personnes beneficiant de cet hopital justifie cet ajout de lits sans bloquer l’agrandissement tant attendu.