8e dan, une reconnaissance internationale

30 ANS DE KARATÉ POUR JACQUES CHOUINARD

C’est dans le local principal de son école de Karaté-Kai, à Terrebonne, dans l’intimité avec ses parents et amis, que Jacques Chouinard recevait une des plus hautes distinctions en karaté, le 8e dan, et, par le fait même, son adhésion à la WEBBS (World Elite Black Belt Society) à vie.

Danièle Miny

“Ce sont les années et l’expérience de vie qui permettent d’accéder à de tels niveaux dans le monde des arts martiaux”, confiera Jacques Chouinard, heureux d’avoir reçu un tel honneur des mains d’un représentant officiel de la WEBBS pour le Canada, Hanshi Robert Panneton, 9e dan.

Dans les coulisses de cet exploit, Marc Bouchard, un professeur de 17 ans, déjà ceinture noire, explique comment reconnaître les grades que le professionnel du karaté coud sur sa ceinture : “Chaque galon représente un échelon gravi; M. Chouinard les cumule sur sa ceinture.”

Le professeur de Terrebonne était fier d’être ainsi consacré, le 6 juillet, devant les yeux de sa mère d’un âge vénérable. Le contrôle des émotions raffiné par la pratique de son art ne l’a pas empêché de démontrer aux siens son contentement d’avoir atteint un tel niveau en arts martiaux. Il était déjà connu sur la scène internationale, notamment avec une école dans le Midi de la France. M. Chouinard, homme d’affaires, n’a pas fini de partager son savoir à travers le monde. Son statut lui a permis d’être le garde du corps de Céline Dion. Chaque année, il va enseigner au Mexique; bientôt, il ira en Angleterre et au Japon. Quelle sera sa prochaine étape? “Atteindre le 10e dan, la plus haute distinction… mais il me faudra 10 ans avant d’y parvenir.” Certes, il y parviendra!

Cette cérémonie officielle s’est conclue par un goûter et, paraît-il, avec une bouteille de champagne en cadeau! Sayonara!

Partager cet article

Commentez l'article

avatar