À Notre-Dame, on se protège contre l’intimidation

Que faisaient les membres du personnel de l’école Notre-Dame avec leur parapluie le mardi 1er février, par une belle journée ensoleillée d’hiver? Attendaient-ils vraiment la pluie? Non, leur but était de piquer la curiosité des élèves et des parents, et l’objectif a été atteint.

C’est pour amorcer le Mois contre l’intimidation que le personnel a décidé d’utiliser ce moyen imagé pour susciter l’intérêt des étudiants. Le parapluie étant un objet qui sert à se protéger de la pluie, ce petit geste a permis d’encourager les élèves à se protéger contre l’intimidation.

L’idée de la journée parapluie a pris naissance à la suite d’un perfectionnement que les enseignants de l’école ont reçu d’une formatrice du regroupement Tel-Jeunes en janvier. Tout au long du mois de février, les différents intervenants de l’école ainsi que des représentants des regroupements Tel-Jeunes et Avenue Jeunesse uniront leurs efforts pour faire connaître aux enfants les comportements d’intimidation. Par la même occasion, les élèves découvriront des moyens pour se protéger de ces agressions verbales ou physiques. De plus, un policier éducateur de la région sera invité dans certaines classes pour aborder le sujet de l’intimidation.

Les parents pourront également en apprendre davantage sur le sujet lors d’une rencontre qui sera organisée à l’école avec la collaboration du regroupement Avenue Jeunesse.

Le personnel de l’école Notre-Dame souhaite de tout cœur que les petits gestes et les interventions qui seront posés au cours des prochains mois encourageront les élèves à dénoncer l’intimidation. Ainsi, les enfants pourront apprendre dans un milieu sécuritaire où il fait bon vivre.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar