À VOTRE SERVICE : Un but : enrayer les agressions sexuelles sur les enfants

Pénélope Clermont
À VOTRE SERVICE : Un but : enrayer les agressions sexuelles sur les enfants
Parents-Unis Lanaudière s’adresse notamment à une clientèle oubliée dans le cas d’agressions sexuelles : les garçons adolescents et les hommes, qu’ils soient victimes ou agresseurs.

Contrer l’agression sexuelle à l’égard des enfants par des services de relation d’aide et de thérapie offerts aux enfants victimes, aux garçons adolescents victimes ainsi qu’à leur famille. Voilà la mission que se donne l’organisme Parents-Unis Lanaudière.

Établi à Joliette, mais ayant un point de service à Terrebonne, l’organisme propose également ses services aux hommes victimes d’agressions sexuelles durant l’enfance.

Outre le soutien aux victimes, la poursuite de la mission première de Parents-Unis passe aussi à travers le soutien aux adolescents ayant commis une infraction sexuelle, à leur famille, de même qu’aux adultes ayant agressé sexuellement des mineurs.

«La thérapie réduit les risques de récidive, c’est comme ça qu’on va combattre les agressions sexuelles sur les enfants, explique Catherine Pelletier, directrice générale. La prison est utile, mais c’est la thérapie qui fait la différence. Notre volonté est de protéger les enfants. Tant mieux si les agresseurs obtiennent des acquis en cours de route et cheminent.»

Les deux volets d’aide, victimes et agresseurs, sont bien distincts au sein de l’organisme, assure la directrice. Ce ne sont pas les mêmes intervenants qui œuvrent auprès des deux groupes. «Ça fait partie des craintes, mais les clientèles ne se croisent jamais dans le bureau. C’est primordial pour nous», dit celle qui croit aux bienfaits de servir les deux côtés de la médaille.

«On aime faire les deux, car ça complète nos interventions. Les deux équipes apportent un complément aux interventions.»

Évolution au fil des ans

Fondé à Repentigny en 1985, Parents-Unis Lanaudière non seulement a vu ses locaux changer de municipalité au fil des ans, mais a aussi vu ses services évoluer. «Au début, l’organisme visait à éviter l’éclatement des familles à la suite d’inceste», informe Mme Pelletier.

Abordant maintenant tous les types d’agressions sexuelles envers les enfants, l’équipe a commencé, au fil des ans, à offrir ses services aux agresseurs, avant de soutenir depuis l’an dernier les hommes victimes de tels actes durant l’enfance.

Information : www.parentsunis.org.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar