Accélération de 140 places en CPE à Mascouche

Accélération de 140 places en CPE à Mascouche
Mathieu Lemay, député de Masson, accompagné de Nancy Chamberland, directrice générale du CPE Clair-Soleil de Mascouche. (Photo : courtoisie)

Dans le but d’assurer le développement du réseau des services de garde éducatifs à l’enfance, le gouvernement du Québec accélère et soutient la création de 140 places, dont 20 pour poupons, dans deux CPE de Mascouche.

Dans un communiqué de presse transmis le 4 juin, on apprend qu’une subvention de près de 1 225 000 $ est octroyée au CPE Clair-Soleil pour sa nouvelle installation de 60 places, dont 10 poupons, tandis qu’une somme de 1 553 000 $ est accordée au CPE Chaton, pour une nouvelle installation de 80 places, dont 10 poupons. Toutes deux seront situées à Mascouche.

Cette aide financière est accordée dans le cadre du Programme de financement des infrastructures (PFI) du ministère de la Famille. En février 2019, le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, avait confirmé la mise en place de mesures concrètes visant à accélérer l’accessibilité aux services de garde éducatifs à l’enfance dans l’ensemble de la province. Parmi ces mesures, on notait le resserrement des délais de réalisation des projets issus des appels de projets de 2011, de 2013 et de 2018. De plus, 2 728 places ont récemment été consenties à la suite d’un appel de projets lancé en mars 2019.

Délai de 24 mois

« Les places que nous finançons maintenant ont été octroyées il y a plus de 7 ans, soit en 2013. Comme ministre de la Famille, j’ai donc pris la décision d’alléger les conditions de financement, pourvu que ces places, qui dormaient sur des tablettes, voient le jour dans un délai de 24 mois. Grâce à des projets comme celui-ci, nous soutenons le développement du réseau des services de garde éducatifs à l’enfance dans le but de rendre rapidement accessibles de nouvelles places, ce qui est d’autant plus important vu la situation que nous vivons », déclare M. Lacombe, dans le communiqué.

« Cette mesure permettra de doter la région d’infrastructures éducatives de qualité et sécuritaires pour nos enfants, tout en favorisant le développement économique », se réjouit pour sa part Mathieu Lemay, député de Masson.

« Des emplois permanents et durables »

Amélie Chaput, présidente du CPE Clair-Soleil, souligne que cela fait deux ans que l’équipe travaille dans le but d’offrir aux Mascouchois 60 nouvelles places en CPE. « Nous sommes donc très heureux de cette annonce », admet-elle avant d’ajouter : « Ces nouvelles places, en plus de répondre à un réel besoin dans la région, créeront des emplois permanents et durables. »

Élément que salue aussi Geneviève Landriault, présidente du CP Chaton, où une quinzaine de nouveaux emplois seront créés. (PC)

Partager cet article

Commentez l'article

avatar