AMINATE fête ses 10 ans

AMINATE fête ses 10 ans
Une des rencontres d’orientation organisées par l’organisme AMINATE. (Photo : AMINATE)

L’organisme au service des nouveaux arrivants de Terrebonne et de Mascouche AMINATE a profité de sa dernière assemblée générale annuelle pour célébrer ses 10 ans d’existence.

Lorsque Barthélémy Lokoka, installé au Québec depuis plus de 30 ans, a fondé AMINATE en 2009, il venait combler un vide dans la région, qui ne bénéficiait pas comme Montréal de plusieurs structures pour accueillir et accompagner les nouveaux arrivants.

Hassiba Idir, actuelle coordinatrice de l’organisme, a été parmi les premiers immigrants à bénéficier sur place de ressources pour trouver un emploi et s’intégrer dans son nouvel environnement. Elle a tout de suite été séduite par la mission de ce lieu, qui pouvait répondre à des demandes émanant aussi bien de travailleurs temporaires que de réfugiés économiques, politiques et climatiques. «Le credo d’AMINATE, c’est de connaître l’histoire et les émotions de chaque personne qui entre ici. Nous avons une approche sympathique et empathique qui assure notre succès», explique-t-elle, avant de préciser qu’AMINATE a soutenu 1 665 personnes depuis 10 ans et reçoit en moyenne 800 visiteurs par an, dont 30 % proviennent de l’extérieur de la MRC.

Des profils, un objectif

Il n’existe pas un portrait type du nouvel arrivant ni de ses besoins. Certaines personnes qui viennent d’arriver au Québec ont besoin d’aide pour trouver un logement, un emploi, une école, des documents officiels et même pour apprendre la langue française. D’autres, immigrées depuis plus longtemps, veulent se constituer un réseau et s’intégrer harmonieusement dans leur nouveau milieu de vie. «Le parcours des nouveaux arrivants peut être long et périlleux, témoigne Mme Idir. Mais si moi, j’ai pu le faire, alors tout le monde le peut. Il faut simplement se rappeler que nous partons tous de la même ligne à l’aéroport et qu’après, tout est une question d’attitude.» La coordinatrice se réjouit d’ailleurs que 70 % des personnes accompagnées par AMINATE atteignent leurs objectifs, et elle en profite pour lancer un appel aux entrepreneurs : «Osez recruter la diversité, car ces gens vous offriront le meilleur d’eux-mêmes!»

Partager cet article

1
Commentez l'article

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Amel Haroud Auteurs de commentaires récents
Amel Haroud
Invité
Amel Haroud

Bonjour j’étais aussi lui des instigatrices pour qu’une structure comme Aminate naisse. Au départ nous avons fusionné le sud de Lanaudière pour que Aminate couvre des deux MRC du sud au lieu que moi je garde mon idée d’ouvrir Un organisme dans la MRC de L’Assomption. Bien important de redonner à césar se qu’il lui appartient, Je suis une femme immigrante qui ne voudrait pas que son effort reste dans l’ombre . Il est déjà difficile de s’affirmer déjà dans la société comme femme.