André Shatskoff intronisé au Mur des bâtisseurs

Par Gilles Bordonado
André Shatskoff intronisé au Mur des bâtisseurs
André Shatskoff, directeur général de la Caisse Desjardins de Terrebonne de 1983 à 2019,

Un nouveau membre est intronisé au Mur des bâtisseurs de La Revue et de la MRC Les Moulins en la personne d’André Shatskoff, qui s’ajoute aux 28 bâtisseurs intronisés depuis 16 ans.

Arrivé dans le monde financier il y a près de 50 ans, André Shatskoff a été nommé directeur général de la Caisse Desjardins de Terrebonne en 1983. Celui qui croyait n’y être de passage que pour 2 ans y restera 36 ans. De 50 M$ à son arrivée, les actifs de la vénérable coopérative ont franchi les 1,3 G$ à son départ il y a quelques semaines.

André Shatskoff était soucieux du bien-être des petits épargnants comme des entreprises en développement. La Caisse, quasi absente du créneau commercial à son arrivée, peut maintenant se targuer du fait que le tiers de ses comptes provienne du secteur des affaires.

Entrepreneur dans l’âme, issu d’une famille qui possédait un magasin d’instruments de musique où il a œuvré à l’adolescence, cet homme passionné s’est engagé avec détermination au sein de l’institution qui l’a accueilli et de sa communauté d’adoption.

En plus des deux réaménagements du siège social et de l’ajout de centres de services, il a été le chef d’orchestre du déménagement du siège social de la Caisse dans un nouveau bâtiment de prestige en 2012, un édifice ultramoderne répondant aux normes écologiques LEED. Associé au parc Saint-Sacrement, ce dernier est au cœur du nouveau centre-ville de Terrebonne.

Au-delà des chiffres et de la croissance phénoménale de «sa» Caisse, André Shatskoff a positionné l’institution comme un incontournable du développement économique, culturel et social de Terrebonne et de ses environs. Multipliant les engagements ici comme au Mouvement Desjardins, il a aussi œuvré à la relance de la Chambre de commerce des Moulins et du Vieux-Terrebonne. Ce musicien, conscient de l’importance de la culture dans la vie d’une société, a présidé la SODECT pendant 20 ans. Il a d’ailleurs vu à l’implantation du premier Théâtre du Vieux-Terrebonne en 1987, à son agrandissement en 1997 et à son déménagement dans un édifice tout neuf en 2004. Il a en outre piloté l’acquisition et la restauration de la Maison Bélisle.

Outre la SODECT, notons son implication à la Maison Adhémar-Dion, à la Fondation pour l’encouragement scolaire et au Relais pour la vie de Terrebonne-Mascouche de la Société canadienne du cancer, l’un des plus lucratifs au Canada. Il s’est également révélé le catalyseur de l’engagement de Desjardins dans l’incubateur InnoHub La Centrale et INÉDI, centre collégial de transfert de technologie en design industriel du Cégep à Terrebonne.

Pour ses années de service et son engagement exceptionnels pour sa région et ses concitoyens, André Shatskoff mérite amplement cette nomination prestigieuse.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar