Arrestations et constats d’infraction en matière de stupéfiants

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Arrestations et constats d’infraction en matière de stupéfiants
Les policiers ont mené l'opération dans le cadre du projet Accès Cannabis. (Photo : archives)

Les policiers de Terrebonne ont mené une opération planifiée, le 14 novembre, pour enrayer des activités en lien avec la vente et la consommation de stupéfiants dans un secteur de Terrebonne. Deux personnes ont été arrêtées et quatre autres ont reçu un constat d’infraction.

À la suite d’informations obtenues au début du mois, les policiers ont pu valider, le 7 novembre, que plusieurs individus consommaient des stupéfiants sur l’heure du dîner près du Centre l’Avenir, situé sur la montée Masson, et dans le stationnement du restaurant Frites Dorées, situé juste en face.

Les policiers sont intervenus le 14 novembre et ont procédé à l’arrestation de deux Mascouchois de 17 ans. L’un d’eux sera accusé de trafic de concentré solide de cannabis (12,9 grammes) et de possession de méthamphétamine (43 comprimés) dans le but d’en faire le trafic, indique la police de Terrebonne dans un communiqué de presse. Le deuxième sera pour sa part accusé de conduite d’un véhicule avec les capacités affaiblies par la drogue.

Consommation

En plus de ces deux suspects libérés par voie de sommation, six autres personnes, dont cinq mineurs, ont été interpellées lors de l’opération. Quatre ont reçu un constat d’infraction pour consommation de cannabis dans un véhicule ou pour avoir consommé du cannabis dans un endroit public.

L’opération a été menée dans le cadre du projet Accès Cannabis, dont le but est «d’intensifier la répression des réseaux d’approvisionnement du cannabis illicite afin d’en diminuer l’accessibilité sur le marché québécois, particulièrement chez les jeunes», précise la police de Terrebonne.

Toute information concernant des activités de nature criminelle peut être transmise de façon confidentielle au Service de police de Terrebonne en composant le 450 471-4121 ou par le biais de la ligne Échec au crime au 1 800 711-1800.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar