Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

26 juin 2012

Les Tirebouchons enlèvent le prix du public

©Les Tirebouchons

Présenter trois chansons et en faire un coup d'éclat. Pari réussi pour Les Tirebouchons, un groupe originaire de Terrebonne qui a remporté le prix du public lors du Festival Dédé Fortin tenu au Saguenay-Lac-Saint-Jean du 7 au 9 juin.

Les Tirebouchons étaient arrivés bien préparés et «avec beaucoup moins de stress» que l'an dernier à la 2e édition de ce festival, précise Alexandre Proulx, un des guitaristes et chanteurs du groupe. «Musicalement, ça a mieux été», puisque «l'an dernier, on avait eu un petit accroc pendant notre prestation». Le stress mis de côté, Les Tirebouchons ont pu profiter à fond du festival qui se tient dans la petite ville de Normandin et qui réunit plusieurs groupes émergents de la chanson francophone. «C'est un beau festival, un vrai ʺtrip de gangʺ!»

Ainsi, Les Tirebouchons, dont font partie Toby Laflamme, Alexandre Désy, Vincent Picard, Rémi Giguère et Alexandre Proulx, ont été le seul groupe à gagner un prix sans être finalistes du concours. Chaque soir, un groupe parmi tous ceux en prestation était nommé finaliste par le jury. À la fin du festival, un groupe gagnant a été couronné. D'autres prix, comme «Coup de cœur du public» et «Chanson primée», ont également été remis.

Un public séduit

«On considère que c'était une de nos meilleures performances. C'est sûr qu'on est un peu déçu de ne pas avoir gagné [le prix du jury], mais on apprécie que le festival ait fait parler de nous», ajoute Alexandre. Il admet aussi que les membres du groupe étaient flattés d'avoir conquis le public. «On a été sur une "baloune" pendant une semaine. C'est la première fois qu'on reçoit une distinction comme celle-là. Ça nous donne un coup de pied pour continuer.»

Ce «Coup de cœur du public», ou «de pied», c'est selon, Les Tirebouchons le doivent à une approche plus stratégique. «L'année dernière, on avait présenté trois nouvelles chansons jamais testées avec un public», précise le guitariste. Ils ont remédié à la situation lors de cette nouvelle édition du festival en présentant des morceaux ayant fait leurs preuves et en préparant «une certaine mise en scène». Le «bon mélange» de chansons a réussi à éblouir le public dès les premières notes «franco-crash».

Un style propre aux Tirebouchons

«Franco-crash», c'est le terme que Les Tirebouchons ont donné à leur style -qu'ils sont «en train de définir» - aux influences folk, ska, punk et rock. «On en parle souvent pour rentrer ça dans la tête des gens», explique Alexandre.

Et le «franco-crash» se forge également en ce moment, puisque le groupe est en pleine période de composition afin de réaliser un deuxième album. Le fruit de ce travail sera sûrement présenté en partie au public terrebonnien le 8 septembre au pub Le St-Patrick. Avant cela, Les Tirebouchons seront en spectacle le 14 juillet à l'Absynthe, à Montréal.

Ils promettent donc des prestations déjantées, car comme l'ajoute Alexandre Proulx, «on veut projeter une image détachée. On fait vraiment de la musique pour le plaisir. On ne se prend pas trop au sérieux, le monde aime ça».

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média