Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

15 juillet 2020

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

La bienveillance aux portes de 3 000 résidences

L’initiative devait être discrète, mais son ampleur était telle qu’il a été difficile de la maintenir dans l’anonymat. Des centaines de citoyens, de représentants d’organismes, d’entreprises et d’institutions ainsi que des élus se sont réunis pour distribuer 3 000 « boîtes sympathiques » avec comme seule raison de poser un geste de bienveillance envers des citoyens de Mascouche et de Terrebonne.

Tout au long de la journée du 7 juillet, dans les locaux de la Coopérative de Solidarité le Chez-Nous du Communautaire des Moulins, ils étaient 175 à confectionner les boîtes qui allaient être remises le soir même, non pas à des personnes dans le besoin, mais simplement à des citoyens choisis au hasard. La boîte renfermait des denrées alimentaires locales, un couvre-visage, un dépliant d'information en lien avec la COVID-19 et des numéros de téléphone de ressources disponibles. « La vulnérabilité frappe partout en ce moment, peu importe la classe sociale. On voulait donc poser un geste de bienveillance envers les gens qui ne sont pas rejoints pas les ressources, leur dire qu’on est là s’ils en ont besoin », fait savoir Mélissa Moffette, directrice du Chez-Nous. [caption id="attachment_113356" align="alignright" width="444"] Les bénévoles attendant les boîtes qu’ils s’apprêtaient à distribuer, devant la Coopérative de Solidarité Le Chez-Nous du Communautaire des Moulins. (Photo : courtoisie – Mathieu Lemay)[/caption]

Quartier de classe moyenne

Les partenaires ont donc sélectionné un secteur dit « de classe moyenne » pour poser ce geste : l’axe de l’autoroute 640 et du chemin Gason, qui couvre autant Mascouche que Terrebonne. Quarante-sept équipes de trois personnes se sont divisé la tâche de cogner à toutes les portes. Si le résident était là, la boîte complète lui était donnée. Dans le cas contraire, on laissait la boîte sur le perron, mais sans denrées périssables. « Qu’il s’agisse d’une maison aisée ou pas, on ne sait pas dans quelle situation les résidents se trouvent à l’heure actuelle. Certains entrepreneurs ont vu leur entreprise crasher, souligne Mme Moffette. La boîte est un prétexte pour dire : "Coucou! On pense à toi, on espère que tu vas bien et sinon, voici les ressources d’aide. » Les bénévoles ont d’ailleurs tous été formés pour intervenir en cas de besoin. « On a reçu quelques demandes de rappel pour un suivi », expose la directrice.

2 000 autres boîtes à venir

Le projet, rendu possible grâce au Fonds d’urgence pour l’appui communautaire (FUAC) du gouvernement du Canada et au Fondation du Grand Montréal, s’est orchestré en un temps record, selon ses dires. « De l’idée à la distribution, il s’est passé de quatre à cinq semaines », se réjouit celle qui a l’habitude de projets plus lents à développer, surtout lorsqu’il est question d’autant de partenaires. Parmi ceux-ci, on retrouvait le CISSS de Lanaudière, Habitat Jeunesse, le Centre d’entraide de Mascouche, Solidaires Chez-Nous, Lanaudière Économique, les villes de Terrebonne et de Mascouche ainsi que la MRC Les Moulins, Le Relais, Uniatox, Mathieu Lemay, député de Masson, 33 hectares, Galilée, le CJE des Moulins, l’Association des véhicules électriques du Québec (AVEQ), Les producteurs de lait de Lanaudière, l’ASLM, la Popote roulante Les Moulins, I-Nov concept inc. (Terrebonne), fabricant du Lait Grand Pré, les Fermes horticoles LMR inc., Racine Petits Fruits, la Ferme André Beaudoin, la Cabane à sucre Oswald et Distribution Michel Poirier. Comme le financement obtenu permet la préparation de 5 000 boîtes, une autre distribution de 2 000 boîtes aura lieu à l’automne. Le secteur sera à confirmer.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média