Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Chroniques

Retour

10 septembre 2020

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Un proxénète connaîtra sa sentence en octobre

Kevin Myrthil Estimé, un Terrebonnien de 28 ans qui a plaidé coupable à une accusation de complot pour proxénétisme en juin au palais de justice de Joliette, reviendra devant le tribunal le 16 octobre pour connaître sa peine.

Dans des documents de cour cités récemment par Le Journal de Montréal, le proxénète aurait comploté pour qu’une adolescente de 17 ans en fugue soit conduite à Toronto pour se prostituer, à l’automne 2018. Un complice, qui a lui aussi plaidé coupable dans cette affaire, s’est occupé du transport de l’adolescente dans la nuit du 2 au 3 octobre. Toujours selon les documents cités par le quotidien, Kevin Myrthil Estimé a acheté à sa victime des déshabillés, des talons hauts, des bas collants, des menottes, un fouet, du lubrifiant et des condoms, en plus de l’inscrire sur le site d’une agence d’escortes. Pendant plus d’une semaine, elle a reçu plusieurs clients, dont certains violents physiquement à son endroit. Les documents de cour indiquent que lorsque la victime est venue voir son proxénète pour lui dire qu’un autre client ne payait pas assez pour ce qu’il demandait, il aurait pointé ce qui semble être une arme à feu vers l’adolescente pour qu’elle s’exécute.

Localisée

Le 11 octobre 2018, huit jours après son arrivée à Toronto, les policiers ont localisé la victime. L’adolescente a mentionné être en sécurité et vouloir rester. Toutefois, quand elle a parlé à Kevin Myrthil Estimé de cette visite, il l’a ramenée à un terminus d’autobus de la métropole ontarienne. La victime a alors communiqué avec les policiers et est rentrée au Québec avec l’aide de la protection de la jeunesse. L’accusé domicilié à Terrebonne a été arrêté par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) le 7 juin 2019. Un mandat d’arrestation pancanadien avait été lancé contre lui. « Il était également recherché par la police d’Edmonton pour des crimes similaires commis en février 2019. L’enquête a démontré qu’il aurait pu faire d’autres victimes à Montréal, mais également à travers le Canada », écrivait le SPVM dans un communiqué de presse diffusé quelques semaines après son arrestation. Kevin Myrthil Estimé, détenu depuis son arrestation, revient devant le juge François Landry le 16 octobre pour connaître sa sentence. Il fait face à un maximum de 14 ans de prison.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média