Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

08 octobre 2020

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

Yuma Dagenais se rapproche de son plus grand rêve

MEMBRE DE L’ACADÉMIE VILLARREAL MONTRÉAL

2120yuma texte

©Courtoisie

À 12 ans, Yuma Dagenais s’entraîne trois fois par semaine à l’Académie Villarreal Montréal.

À 5 ans, alors qu’il effectuait ses premiers coups de ballon sur un terrain de soccer, Yuma Dagenais jouait déjà avec des garçons de 8 ans. Pas étonnant qu’il évolue aujourd’hui à l’Académie Villarreal Montréal, affiliée au réputé club espagnol du même nom.

Lorsqu’il a su en août que l’Académie Soccer Goal, qu’il a intégré deux semaines avant le confinement de mars, créait une association avec le Villarreal CF et devenait l’Académie Villarreal Montréal, Yuma a sauté de joie, raconte sa mère, Guylaine Nadon Lévesque.

Ce que ça change? « Ça ouvre des portes aux jeunes. Tous les ans, deux jeunes qui se sont démarqués sont envoyés en Espagne pour faire un camp là-bas, toutes dépenses payées, sauf le billet d’avion. C’est sûr que c’est une opportunité », dévoile Mme Nadon Lévesque, aux côtés d’un garçon de 12 ans bien déterminé à saisir un jour cette chance.

Il s’y entraîne présentement trois fois par semaine, une en semaine et deux la fin de semaine. « Des entraînements vraiment poussés », précise sa mère. Un aspect qu’apprécie Yuma, lequel semble carburer à la compétition. « On apprend des choses encore plus techniques. C’est aussi plus strict, tu n’auras pas trois chances. C’est ça que j’aime, la rigueur », fait savoir le passionné de soccer. Il sait pertinemment que c’est ce qu’il faut pour réaliser son plus grand rêve : jouer au soccer en Espagne.

Un passage apprécié à Mascouche

C’est cette détermination qui a mené le sportif à évoluer jusqu’à tout récemment avec l’Ultra de Mascouche, une équipe élite de l’Association de soccer de Mascouche. Après avoir commencé à jouer à Saint-Jacques, il en voulait plus, selon sa mère. Il a donc évolué pour le Laser de Joliette, mais ce n’était pas encore assez, d’où son arrivée dans l’Ultra à l’automne 2018.

N’eût été la pandémie, celui qui a eu la chance de représenter le pays au Portugal pour une imposante compétition en 2019 aurait sans doute joué avec la formation de Mascouche cet été encore.

Un environnement qui lui a permis de se développer, si on se fie à une lettre qu’il a adressée à ses entraîneurs et à l’association lorsqu’il les a quittés pour rejoindre l’Académie : « Je voulais vous remercier pour tout le travail que vous avez fait pour nous rendre meilleurs en tant que joueurs de soccer, mais aussi en tant qu’humains. Grâce à vous, je poursuis mon cheminement dans le soccer dans une académie privée. »

Il a aussi de bons mots pour l’Académie Villarreal Montréal : « Muchas gracias Villarreal por la calidad de tu academia », conclut-il au bout du fil.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média