Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culturel

Retour

13 octobre 2020

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Le rideau tombe sur Évelyne Robert

2120evelyne

©Archives

Évelyne Robert quitte le Théâtre Côte à Côte après 23 ans à sa tête.

En passant les rênes du Théâtre Côte à Côte qu’elle dirige depuis 23 ans, Évelyne Robert tourne une page importante de sa vie. Elle est heureuse d’avoir trouvé, en la nouvelle administration, des gens qui sont habités par le même amour pour les jeunes et le théâtre.

Mme Robert a commencé à travailler dans le milieu artistique alors qu’elle terminait ses études universitaires. Elle a su assez tôt qu’elle allait devoir se lancer en affaires pour réaliser ses aspirations professionnelles, nous confie-t-elle en entrevue. C’est ce qu’elle a fait en 1997 avec l’acquisition des Ateliers de Théâtre France Collard, qu’elle a rebaptisés Théâtre et Improvisation Côte à Côte.

« J’ai rapidement compris que j’allais devoir y consacrer ma vie. Je disais aux gens : "Je m’investis là-dedans jusqu’à 40 ans. Je vais tout donner" », relate-t-elle. C’est ce qu’elle a fait en travaillant 7 jours sur 7... parfois même la nuit!

Côte à Côte a beaucoup évolué au fil des ans. Il y a notamment eu l’inauguration de la Maison Côte à Côte en 2007. Le mode de gouvernance s’est modifié à quelques reprises et des projets en parallèle se déroulaient alors que l’école de théâtre continuait d’accueillir des centaines d’élèves chaque année. En 2016, pour faciliter le travail administratif, les entreprises Côte à Côte fusionnaient pour devenir Théâtre Côte à Côte.

Une vente était presque conclue en 2012, mais elle est tombée à l’eau pour diverses raisons. Évelyne Robert et ses employés ont continué de travailler dur, jusqu’à ce que la pandémie de COVID-19 force l’arrêt des activités au printemps.

Fermeture ou relance?

Zéro revenu, zéro autre possibilité, Mme Robert envisageait de fermer. « Les gens du conseil d’administration se disaient que ça n’avait pas de bon sens alors que nous avons une école super structurée avec des plans, des objectifs, une base d’élèves », explique-t-elle. Le vice-président Sylvain Fortin a montré son intérêt à prendre la relève (voir autre texte) et la transition s’est opérée durant l’été.

Évelyne Robert a officialisé son départ récemment. « Je suis contente parce que ce sont des gens qui connaissent l’organisme, qui s’y sont impliqués, qui connaissent les élèves et qui partagent nos valeurs. Je ne pouvais espérer mieux. »

Retenons la dernière phrase de son annonce. « Je prends un autre chemin, mais je porterai toujours en moi cette conviction : le théâtre a un pouvoir incroyablement merveilleux, il a cette capacité de faire ressortir le meilleur chez les humains. »

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média