Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culturel

Retour

15 octobre 2020

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

Les sons comme trame musicale

2220graham

©Courtoisie

Les sons ambiants sont source de créativité pour Graham Hudson Jameson.

Vous connaissez peut-être Graham Hudson Jameson sous le nom de son projet musical The Dr. Jekyll Project. Graham est un passionné de musique. Ou du son, pourrions-nous dire. « Chaque son est unique, mais la façon dont on travaille le son est aussi unique, dit-il. Je peux transformer ce que je veux, ce que je peux. »

The Polish Experiment, par Graham Hudson Jameson.

Ces derniers temps, c’est en effet avec des sons qu’il crée sa musique. Chaque son peut devenir un instrument, croit-il, même le son de billes qui tombent. Ralenti, accéléré, coupé et juxtaposé, il se transforme en rythme et en mélodie, donne-t-il en exemple. « J’ai comme philosophie que tout peut être de la musique, mais ce n’est pas tout qui est un bon choix musical », nuance-t-il avec le sourire.

Fasciné par tout ce qui est différent, le Mascouchois aime revisiter et mélanger des styles pour créer du nouveau : « Je ne crois pas que tout a été fait. Je suis capable de prendre le bruit de ta voiture et de le transformer en instrument qui ne ressemble pas à autre chose dans le monde », illustre le créateur qui aime particulièrement l’émotion à laquelle réfère un son.

Le son d’une voiture, pour reprendre l’exemple, correspond à un grondement, lequel serait sans doute transformé en basse ou en élément de percussion dans l’imaginaire de Graham. Du verre qui se brise serait plus utilisé comme un effet sonore, une émotion vive, par exemple. « Ça donne la liberté de créer ce que je veux et ce que je peux. Le piano (son instrument de prédilection) est limité à 88 notes et à une certaine vélocité. La texture est aussi uniforme partout sur le piano », soulève celui qui dit avoir besoin de « chercher ailleurs » pour créer.

The Polish Experiment

C’est avec cette approche que le compositeur a donné vie à la vidéo musicale The Polish Experiment. « J’ai un cours d’Ableton, le programme pour faire de la musique, et mon prof m’a lancé un défi. Il m’a envoyé un pack de samples (échantillons de bruits) qui venaient d’une radio expérimentale polonaise et il m’a dit d’écrire une track avec ça, raconte-t-il. J’ai écouté des centaines de sons avant d’en choisir pour créer la pièce. C’était un projet avec beaucoup de restrictions musicales. Il fallait vraiment que j’expérimente autrement. Je n’avais pas de piano, pas de drum. Il fallait créer la rythmique avec des sons non conventionnels. »

En lien avec la provenance des sons, la Pologne, il s’est inspiré de la Deuxième Guerre mondiale et de la capitulation de ce pays pour sa création. Sa sœur, Gwynneth Hudson Jameson, a trouvé des images de guerre qu’elle a accolées sur les sons devenus une musique, ce qui a donné lieu à une vidéo qu’il a publiée sur son compte YouTube.

Sur ce même compte, une autre vidéo illustre parfaitement le côté créatif, voire inventif, de Graham. On le voit transformer un vieux téléphone en micro, lequel lui a servi pour enregistrer la pièce qu’on entend.

Musique et littérature

Ne s’exprimant pas uniquement dans un studio, l’artiste de Mascouche tient des spectacles aussi… lorsqu’une pandémie ne l’en empêche pas. Présentement, il se concentre sur un projet orienté vers l’acoustique et l’électrique avec une autre artiste, Andréane Boucher. Ils ont performé ensemble à Cégeps en spectacle et se sont rendus au niveau national. Ils forment le duo Malfé. « On enregistre cinq pièces combinant piano à queue, instruments électriques et du bruit. On mélange des bruits à la musique et on suit l’histoire du Cœur révélateur d’Edgar Allan Poe. Il y a aussi de la narration », conclut Graham, qui devrait pouvoir présenter le tout à l’hiver.

Quand un téléphone devient un micro à travers lequel on peut enregistrer de la musique.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média