Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

21 octobre 2020

Député fédéral depuis cinq ans

MICHEL BOUDRIAS

2320boudrias

©Courtoisie

Le député Michel Boudrias remercie ses électeurs et électrices pour « ces cinq années de confiance ».

Après cinq ans passés à représenter les citoyens de Terrebonne, le député du Bloc Québécois Michel Boudrias prend le temps de les remercier alors qu’il célèbre ainsi ces jours-ci le 5e anniversaire de sa première élection.

« Il y a cinq ans, le 19 octobre, les citoyens de Terrebonne m’ont élu pour la première fois pour les représenter à la Chambre des communes. En tant qu’indépendantiste, c’est pour moi un honneur de défendre les intérêts de Terrebonne et du Québec dans un système où nous sommes de plus en plus minoritaires », déclare dans un communiqué de presse le député qui se souvient bien de cette première victoire.

« En 2015, à la suite de la vague orange, on vivait une lutte à trois. La victoire était loin d’être acquise, mais les électeurs de Terrebonne ont su percevoir les fausses notes dans le chant fédéraliste du NPD et du Parti libéral », se rappelle-t-il avant de souligner le travail acharné des militants qui lui a permis de se hisser au premier rang malgré des dépenses limitées.

« Le NPD avait dépensé trois fois notre budget, ajoute le député de Terrebonne. Les libéraux, presque le double. Mais au final, c’est le travail de terrain qui l’a emporté. L’équipage hors pair a fait en sorte que nos adversaires n’ont pas vu venir le sous-marin bloquiste. »

M. Boudrias profite de cette occasion pour souligner le travail de son équipe de bureau dans le contexte de la crise actuelle. « Dès le jour 1 de la pandémie, nous avons établi une cellule de crise afin de soutenir les citoyens dans leurs démarches auprès du fédéral. » En effet, le bureau du député est demeuré aux premières lignes pour aider les citoyens dans cette crise, contribuant au rapatriement de ressortissants et à l’accompagnement auprès de Service Canada et des autres ministères.

Regardant vers l’avenir, l’élu garde le cap, malgré le contexte minoritaire du gouvernement en place. « Les libéraux vont vouloir avoir les deux mains sur le volant, plus tôt que tard. Les conservateurs lorgnent aussi le proverbial volant. Il va falloir une opposition forte. J’entends poursuivre cette bataille dans les années à venir, au nom des citoyens et citoyennes de Terrebonne », conclut-il. (PC)

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média