Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culturel

Retour

27 octobre 2020

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

Émilie Daraîche suit les traces de son père

2420daraiche

©Julien Faugère

Émilie Daraîche saute à l’eau et lance son premier album en carrière, suivant ainsi les traces de son illustre père, Paul Daraîche.

Émilie Daraîche baigne dans la musique depuis sa tendre enfance. Habituée de chanter avec son illustre père, Paul Daraîche, la Terrebonnienne prend le devant de la scène et sort son premier album, Émilie Daraîche.

Le titre éponyme n’est pas un hasard. On pourrait croire que l’artiste souhaitait se distinguer en mettant son nom de l’avant, qu’on la reconnaisse pour qui elle est sans référence à son père, pilier de la chanson country. Or, c’est plutôt le contraire. Si son nom apparaît sur l’album, c’est justement pour rendre hommage à ses racines, à son héritage familial.

« Je vis très bien avec le fait d’être la fille de Paul Daraîche. J’ai toujours trouvé ça naturel. J’ai tout le temps été présente avec lui et je ne ressens pas la pression de son nom. Au contraire, j’ai envie de perpétuer l’héritage familial », témoigne la chanteuse qui interprète ainsi sans surprise une pièce avec « papa » – comme elle le nommera tout au long de l’entretien téléphonique –, la très belle chanson de Claude Dubois J’ai souvenir encore.

« L’idée du duo est arrivée plus tard. Il nous manquait deux chansons, relate-t-elle. On était au chalet et on écoutait Claude Dubois, et on s’est mis à la chanter simplement. Ça a été une évidence; on s’est dit qu’il fallait faire ça. Papa m’a dit oui tout de suite. »

Entre country traditionnel et moderne

C’est ainsi que ce succès s’est glissé à travers onze autres chansons, soit deux autres reprises (Tous les garçons et les filles et Jean Johnny Jean et neuf originales, dont une création de Paul Daraîche, Je suis seule, symbolisant le sentiment douloureux qui nous envahit lors de notre premier chagrin d’amour. « Papa a le don de bien écrire. C’est authentique, affirme-t-elle à propos de cette chanson. On le reconnaît dans ses mots. C’est simple, mais efficace. »

Avec cet album, disponible depuis le 16 octobre, Émilie Daraîche propose un voyage musical qui survole les époques et qui navigue entre le country traditionnel et moderne, à travers des airs populaires. Pour lui donner vie, elle s’est entourée de Christian Péloquin à la réalisation et aux arrangements et de Mario Pelchat à la production et à la direction artistique.

Le rêve a repris vie

C’est d’ailleurs ce dernier qui lui a lancé l’idée d’entreprendre une carrière solo. « Mario nous avait écrit une chanson sur le dernier album de papa. On a fait une émission de télé et il nous a vus la chanter. Il m’a écrit sur-le-champ et il m’a dit : "On fait un album!" », explique celle qui avait mis ce rêve de côté au fil des ans.

« J’avais oublié que j’avais déjà voulu faire carrière. C’était comme un rêve perdu. J’avais commencé à travailler en coulisse, j’accompagnais papa et cette vie me satisfaisait, évoque la principale intéressée. J’ai même hésité pendant un bout. Me présenter en solo : est-ce que je suis prête? Finalement, oui! Mon rêve est redevenu une priorité. »

Heureuse d’avoir osé plonger dans l’aventure, l’interprète ne le regrette pas, même si elle avait encore un peu de mal à y croire le jour du lancement. « Ça fait un an qu’on travaille sur le projet. Là, c’est comme la concrétisation; la journée où je comprends que c’est vrai. J’ai été sur une bulle longtemps. Les quatre premiers mois, je pensais que c’était une blague. Même si je voyais bien le studio, je ne pouvais toujours pas y croire. Je suis tellement contente! »

Pour en savoir plus sur l’artiste de Terrebonne, visitez le emiliedaraiche.ca.

Le vidéoclip officiel du premier extrait d’Émilie Daraîche, Souviens-toi.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média