Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Municipal

Retour

30 octobre 2020

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Mascouche et Repentigny font l’acquisition des Sentiers de la Presqu’île

UN PROJET DE 1,8 M$

2520presquile

©Hebdo Rive Nord – Renée-Claude Doucet

Les villes de Mascouche et de Repentigny souhaitent préserver l’écosystème du site des Sentiers de la Presqu’île.

Les villes de Mascouche et de Repentigny s’unissent afin de procéder à l’achat des Sentiers de la Presqu’île, qui s’étendent sur les deux territoires.

Les deux villes souhaitent ainsi préserver l’écosystème du site, conserver sa vocation nature et en faire un bien collectif qui saura profiter à l’ensemble de la communauté. L’offre d’achat de 1 828 000 $ pour l'acquisition du terrain a été approuvée, sous certaines conditions.

Repentigny a déposé, le 30 septembre, une demande de financement auprès de la Communauté métropolitaine de Montréal dans le cadre du Programme d’aide financière pour les projets contribuant à la mise en place de la trame verte et bleue sur le territoire métropolitain. L’obtention de cette subvention de même qu’une entente avec la Ville de Mascouche pour le partage du coût d'acquisition sont les deux conditions majeures posées pour l'acquisition de la propriété.

« Les ententes conclues récemment favorisent à la fois une vie active et culturelle et représentent un nouveau pas vers un environnement durable, dynamique et accueillant. Par ces investissements, nous créons de la richesse collective, sociale et économique », affirme Chantal Deschamps, mairesse de Repentigny.

Du côté de Mascouche, on indique que l’acquisition d’une partie des Sentiers de la Presqu’île est conditionnelle à une subvention de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). La part des deux villes reste encore à définir.

« Les Sentiers de la Presqu’île sont utilisés depuis longtemps par plusieurs Mascouchois. L’accès à la nature est primordial et c’est pourquoi nous souhaitons que les citoyens puissent continuer de bénéficier de cet espace vert riche et vaste. Notre participation à l’acquisition était donc un incontournable », conclut le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay.

Avec la collaboration de Pénélope Clermont

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média