Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

02 novembre 2020

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

« Ce n’est pas le temps de baisser les bras » - François Legault

Appel à la solidarité

François Legault

©Gracieuseté - Émilie Nadeau

François Legault en appelle à la solidarité des gens de Lanaudière.

Le premier ministre du Québec et député de L’Assomption, François Legault, a tracé un bilan de la COVID-19 dans la région de Lanaudière. En entrevue avec l’Hebdo Rive Nord, il se dit conscient que la pandémie frappe encore. Si le tout semble contrôlé dans le sud, une éclosion plus forte dans le nord de Lanaudière l’inquiète.

« C’est bien évident que quelques-unes des contraintes sont difficiles à supporter pour certaines personnes. Dernièrement, au bureau de circonscription [de L’Assomption], nous avons reçu des appels demandant entre autres la réouverture des restaurants et autres. Le message que je dis et que je répète depuis un certain temps c’est que ce n’est vraiment pas le temps de baisser les bras. Il faut continuer à respecter les règles de base, soit les deux mètres entre les individus, de porter le masque dans les endroits publics et aussi de se laver les mains le plus souvent possible. Ce n’est pas le temps de lâcher. J’en appelle à la grande solidarité des gens de Lanaudière et des gens du Québec. Il faut absolument aider à sauver le réseau de santé du Québec, en gardant de bons comportements, c’est vraiment important. »

Une deuxième vague qui frappe fort

La deuxième vague de la COVID-19 frappe fort, mais comme l’affirmait François Legault, le Québec se comporte plutôt bien si on compare la situation avec les autres pays.

« Au niveau local, ce qui me rassure, c’est que le sud est en zone rouge moyen. » - François Legault, député de L’Assomption et premier ministre du Québec

« Par rapport à la France ou aux États-Unis, entre autres, le Québec et même Lanaudière ont réussi à contrôler le nombre de cas à 1 000 par jour environ. Ce n’est pas encore gagné, on aimerait réduire le nombre de cas à 500, et c’est pour ça que nous avons prolongé les mesures pour 28 jours encore. Au niveau local, ce qui me rassure, c’est que le sud est en zone rouge moyen. Ce qui se passe dans le nord, dans Montcalm, Joliette et en Matawinie, est plus inquiétant, mais on travaille pour contrer le virus le plus rapidement possible. Ce qui me rassure aussi c’est que la deuxième vague n’est pas entrée dans les CHSLD. Présentement, il n’y a que huit cas au CHSLD [Émile] Mc Duff et il n’y en a pas d’autres à Repentigny. Je pense que les choix que nous avons faits soit de faire entrer près de 7 000 nouveaux préposés aux bénéficiaires, et les 3 000 autres qui s’en viennent dans les prochains mois sont des mesures importantes qui font en sorte que le virus ne s’est pas propagé », de conclure le premier ministre.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média