Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

02 novembre 2020

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Un Terrebonnien avec les Carabins

2520lessard

©Courtoisie

Gabriel Lessard (à droite sur la photo) a choisi de poursuivre sa jeune carrière avec les Carabins de l’Université de Montréal et rejoint Alexandre Dubois, aux côtés de qui il a remporté le championnat canadien en 2017.

Après l’Express du Collège Saint-Sacrement et les Lynx du cégep Édouard-Montpetit, le secondeur extérieur Gabriel Lessard rejoint les rangs des Carabins de Montréal, au niveau universitaire. Le Terrebonnien ne sait toujours pas quand il pourra fouler le gazon de nouveau, mais il a bien hâte de se prouver devant le personnel d’entraîneurs pour se tailler une place dans l’alignement.

Le gaillard de 6 pi 2 po et 220 lb avait l’embarras du choix pour la poursuite de sa carrière sportive. Le jeune homme avait pratiquement fait son choix entre l’Université de Montréal et l’Université Carleton, à Ottawa, lorsqu’une offre tardive du Rouge & Or de l’Université Laval l’a fait hésiter. Il a finalement choisi la proximité.

« Rester chez moi est un gros avantage comparativement à être en appartement. Ça va me permettre d’être concentré pleinement sur le football et sur mes études et de mieux me développer, souligne l’athlète qui étudiera en science politique à compter de la session d’hiver 2021. En plus, ma famille et mes amis pourront venir me voir jouer. »

Il a aussi l’avantage de connaître l’entraîneur-chef de la formation montréalaise, avec qui il a remporté le championnat canadien au sein d’Équipe Québec en 2017. Il rejoint par ailleurs Alexandre Dubois, coéquipier lors de cette même conquête de championnat, et Tommy Mercier, qu’il a côtoyé avec les Lynx.

Il avoue avoir été surpris lorsqu’un représentant du Rouge & Or de l’Université Laval est entré en contact avec lui juste avant qu’il ne fasse son choix final. « C’est une des meilleures équipes, sinon la meilleure équipe de football universitaire au pays au cours des 20 dernières années », souligne-t-il. Mais son cœur appartenait déjà aux Bleus.

Garder la forme en attendant

Comme dans la plupart des sports collectifs, Gabriel Lessard est dans le néant quant à une date probable de reprise des activités. D’ici là, il garde la forme et tente de rester motivé. « Je n’ai jamais vraiment arrêté. J’ai un gym chez moi, ce qui a été un bon avantage pendant la première vague. Mais j’ai hâte de retourner sur le terrain », affirme le jeune homme. Même s’il sera une recrue, il donnera tout ce qu’il a pour forcer la main aux entraîneurs. « Ma place, je dois la faire sur le terrain. Je n’ai pas vraiment d’attentes pour la première année. Je vais donner mon 100 % et ce sera aux deux coachs de décider », conclut le sportif.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média