Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Opinion

Retour

04 novembre 2020

Gilles Bordonado - gbordonado@lexismedia.ca

Stratégie

LIBRE OPINION

Gilles Bordonado

Nous sommes à un an des prochaines élections municipales et les acteurs se positionnent… lentement, comme l’explique mon collègue Jean-Marc Gilbert dans un article en page 3 cette semaine.

Comme je l’écrivais voilà quelques semaines, il y aura du renouveau à Mascouche alors que le maire Guillaume Tremblay devrait voir trois nouveaux visages s’ajouter à son équipe, essentiellement des femmes pour rétablir un équilibre au conseil, une excellente idée à mon avis.

Trois départs, c’est dire que 33 % des candidats de Vision démocratique Mascouche seraient appelés à changer. C’est appréciable. Les candidates potentielles, dont l’ex-conseillère Lise Gagnon, ne confirment rien, comme le maire Tremblay d’ailleurs. Tous font preuve d’une grande prudence avant de dévoiler leur jeu et c’est de bonne guerre. Et rien ne presse avec l’absence quasi totale d’opposition. Le changement risque de venir de l’interne à Mascouche, car aucune formation politique ni aucun candidat indépendant ne semble se presser pour détrôner le parti au pouvoir. À 36 ans, Guillaume Tremblay, ex-conseiller indépendant de 2005 à 2008 et député de Masson de 2008 à 2012, sollicite un 3e mandat.

À Terrebonne, le maire Marc-André Plante, de l’Alliance démocratique Terrebonne, n’a que quatre candidats à trouver avec le retour des 12 élus de la formation et l’annonce de la candidature de Guylène Mathieu dans le district 15. Ils semblent donc presque prêts à en découdre.  

Dans l’opposition, le parti le mieux préparé est le Mouvement Terrebonne. La formation compte deux élus et a annoncé quelques candidatures, alors que celle de Mathieu Traversy à la mairie paraît évidente. L’indépendant André Fontaine flirte avec le parti, comme ça semble être le cas pour Robert Morin, du Nouvel Élan Terrebonne (NET). Curieusement, le NET, dirigé par Valérie Quevillon, dit qu’il présentera une équipe complète. Est-ce une stratégie préparant un ralliement avec le Mouvement Terrebonne? Impossible de le dire à l’heure actuelle.

Et dans l’antichambre, des candidats potentiels se positionnent : l’ex-maire Stéphane Berthe, la conseillère indépendante Caroline Desbiens et les ex-candidates indépendantes Ève Duhamel et Hélène Michaud. Est-ce que tout ce beau monde y sera? Si oui, le maire Plante et son équipe majoritaire au conseil ne peuvent que s’en réjouir, car une opposition divisée favorise généralement le parti au pouvoir. Fédérer l’opposition, voilà le mandat majeur qui attend Mathieu Traversy et son équipe. Ce ne sera pas une histoire aisée…

*******

Lundi, la MRC Les Moulins ne comptait que 122 cas actifs de COVID-19. Je rappelle que le 17 juin, on en dénombrait 265 et le 21 septembre, 117. On lâche pas. On écrase la courbe pour sortir du rouge!

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média