Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

05 novembre 2020

Honorer nos vétérans, un devoir de mémoire

MICHEL BOUDRIAS SOULIGNE LE JOUR DU SOUVENIR ET LA CAMPAGNE DU COQUELICOT

2520boudrias

©Courtoisie

Le député Michel Boudrias offre gratuitement des coquelicots en libre-service à son bureau de circonscription.

Le député fédéral de Terrebonne, Michel Boudrias, invite les citoyens de Terrebonne à passer à son bureau pour se procurer un coquelicot en mémoire des anciens combattants.

En soutien à la Légion 120 – Terrebonne-Heights, le bureau du député s’est procuré une quantité de coquelicots à offrir aux citoyens qui désirent honorer nos vétérans. Les coquelicots peuvent être ramassés sans contact dans un présentoir en libre-service à l’extérieur de l’édifice, au 730 rue Saint-Louis, à Terrebonne. La période prescrite pour le port du coquelicot débute le 30 octobre et se termine le 11 novembre.

« En contexte de pandémie, les directives cette année interdisent les rassemblements et les cérémonies du jour du Souvenir. C’est une situation difficile pour les vétérans et les organisations comme la Légion qui doivent se démener dans les circonstances. La campagne du coquelicot est pratiquement le seul moyen de financement dont l’organisme dispose. J’invite donc la population à les soutenir à travers ce geste simple », insiste l’élu terrebonnien.

Jour du Souvenir 2020

Contrairement aux années antérieures, il n’y aura aucune parade de commémoration à grand déploiement, comme le veut la tradition. Le député Boudrias, de concert avec la relève de l’Amicale des vétérans de Terrebonne, travaille actuellement sur une formule de cérémonie modeste, restreinte en nombre, afin d’assurer, dans le respect des règles sanitaires, un dépôt de couronnes sur les différents monuments dédiés aux Anciens combattants de Terrebonne.

Avenir des organismes

Michel Boudrias se dit préoccupé par la précarité des organismes dédiés aux anciens combattants dans la région : « Faute de moyens, l’Amicale a dû se départir de son local il y a quelques années. Le toit de la Légion à Mascouche s’est effondré. J’entends consacrer des efforts dans la prochaine année pour redonner des toits à nos vétérans. L’entretien et la restauration de nos monuments demanderont également un soin particulier. Devoir de mémoire oblige », conclut le député.

Que pensez-vous du gel de taxes annoncé par Terrebonne?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média