Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

25 novembre 2020

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

InnoHub et INÉDI : la technologie au service des jeunes entreprises

LE REFLET ÉCONOMIQUE // ENJEUX – SERVICES ÉCONOMIQUES

innohubinedi

©Jean-Marc Gilbert

Sylvain Poirier, Martin Venne et Danny Beausoleil tenant des exemples d’œuvres issues de l’impression 3D offerte chez INÉDI. Ils posent devant quelques équipements du laboratoire.

Accompagner les entreprises en démarrage dans les tests de validation des produits qu’elles créent grâce à un laboratoire complet offrant de multiples possibilités en matière d’impression 3D. Voilà l’un des exemples de la collaboration entre le centre spécialisé en design industriel INÉDI et les entreprises de l’incubateur InnoHub La Centrale.

Une imprimante 3D pour concevoir des pièces en métal, une autre pour des objets de plastique, une imprimante UV, une imprimante à poudre, et une pour l’impression de pièces de plus gros volume (1 m3) : voilà quelques-uns des équipements du laboratoire d’impression 3D ultradiversifié dirigé par INÉDI et qui permet de tester pratiquement n’importe quoi. « Vous pourriez même imprimer des assiettes en pelure de banane, si vous voulez. Je ne suis pas certain que ça va bien se tenir, mais vous pourriez le faire », blague le directeur du centre, Sylvain Poirier.

Pour INÉDI, l’acquisition de ces équipements complète à merveille sa technologie déjà existante en matière de design industriel, comme son laboratoire de prototypage virtuel situé dans l’enceinte du Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne, sur le boulevard des Entreprises.

Le laboratoire d’impression 3D se trouve pour sa part juste de l’autre côté de la rue, dans une portion des locaux de l’incubateur d’entreprises InnoHub La Centrale. « Être ici nous permet de disposer de toutes les machines au même endroit. Les imprimantes s’additionnent et on peut alors tout faire », ajoute M. Poirier, précisant que Martin Venne, ingénieur en génie mécanique et responsable du laboratoire, y œuvre à temps plein pour assister les entreprises qui souhaitent avoir recours à ce service.

Doublement pratique

Pour les entreprises hébergées chez InnoHub La Centrale, l’accès à une telle technologie tombe à point, surtout que deux des imprimantes que l’on y retrouve sont uniques au Québec. « Au moins 50 % de nos entreprises sont des manufacturiers innovants qui arrivent justement à l’étape de réaliser des tests pour les produits qu’ils souhaitent mettre en marché. C’est une valeur ajoutée aux services que nous offrons déjà aux entreprises », affirme Danny Beausoleil, chargé de projet chez InnoHub La Centrale, qui accueille une bonne douzaine d’entreprises.

« Lorsque les entrepreneurs nous visitent, ils sont étonnés de voir toutes les possibilités offertes. Ils posent des questions, apprennent tout ce qu’on peut faire et réalisent qu’ils n’auront pas besoin d’aller aux États-Unis », renchérit Sylvain Poirier.

Offre plus large

Pour maximiser l’utilisation de ces imprimantes 3D, INÉDI a l’intention d’offrir ses services à une clientèle bien plus large dans un futur rapproché. En plus d’y donner accès aux étudiants du cégep, INÉDI pourrait louer ces équipements à l’heure à diverses entreprises. Si la demande devait exploser lorsque ce nouveau service serait davantage connu, il restera de l’espace ajouter certaines imprimantes au besoin.

L’accompagnement en affaires d’InnoHub jumelé à l’accompagnement technologique d’INÉDI sont deux ingrédients à considérer pour les entreprises qui profiteront de cette recette gagnante.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média