Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

25 novembre 2020

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

NATURE NUX : se faire connaître chez soi en pleine pandémie

LE REFLET ÉCONOMIQUE // Chefs de file – Innovation – Grappe alimentaire

Naturenux

©Courtoisie

Carl Maillette, Jean-Jacques Frick et un troisième partenaire silencieux sont derrière Nature Nux, une entreprise de Terrebonne qui a le vent dans les voiles.

Depuis sa création par deux Mascouchois en 2018, le fabricant de beurres de noix Nature Nux concoctait ses produits pour des marques privées aux États-Unis, en Europe ainsi qu’en Chine. La vague d’achat local générée par la pandémie de COVID-19 a finalement propulsé l’entreprise à l’avant-plan du maché moulinois.

« C’est arrivé sans nous ne nous y attendions vraiment », confie Carl Maillette, cofondateur de l’entreprise de Terrebonne avec deux partenaires. Il avait pourtant approché les supermarchés d’ici bien avant la pandémie. « On nous disait : "On ne peut pas t’inscrire comme fournisseurs, tu n’es pas connu." C’était un peu le jeu de l’œuf et de la poule. Comment se faire connaître si on ne peut vendre nulle part? » raconte l’ex-représentant du milieu de l’alimentation qui a voulu, en fondant Nature Nux, développer le créneau peu exploité des beurres de noix 100 % naturels. En plus du beurre d’arachides crémeux et croquant, l’entreprise fabrique du beurre de noisettes, du beurre de cajou et du beurre d’amandes, tous naturels.

Nature Nux songe à développer un beurre de noisettes chocolaté qui serait plus santé que les marques sur le marché et qui ne contiendrait pas d’huile de palme. Elle veut aussi tester l’intérêt pour un format familial (750 g) de beurre d’arachides.

Première percée

C’est à la suite d’une rencontre avec Maxi que l’entreprise a eu la chance de garnir pour la première fois les tablettes des épiceries locales il y a quelques mois. « On parle de plus en plus d’achat local. Maxi a donc accepté que nous vendions nos produits dans des magasins-tests. Nous avons demandé de les vendre chez nous, à Terrebonne et à Mascouche », explique M. Maillette.

On retrouve aussi les beurres de Nature Nux dans des commerces spécialisés, autant dans la région qu’à l’extérieur, pendant que des représentants sur la route effectuent la tournée des épiceries, des supermarchés et d’autres points de vente potentiels.

« Les ventes vont bien. Maxi nous a autorisés à aller un peu plus loin et à voir l’intérêt d’autres franchisés. Depuis quelques semaines, nous avons aussi des gérants d’épiceries qui nous appellent directement parce que des clients ont entendu parler de nous et veulent nos produits », se réjouit le président.

En essor

Parallèlement au marché qui se développe ici, la marque Nature Nux commence à attirer l’attention à l’extérieur du pays. « Nous avons récemment signé un contrat avec une chaîne d’une cinquantaine d’épiceries du Costa Rica. Nous pourrons vendre là-bas et notre nom sera conservé. Nous leur avons fourni le texte de nos étiquettes en anglais, ils vont le traduire en espagnol et s’occuper de la mise en marché », souligne M. Maillette.

Si la croissance se poursuit, est-ce que l’entreprise devra se trouver de nouveaux locaux pour abriter plus que les 11 employés actuels et augmenter sa production? « Nous avons encore un peu de place dans nos locaux sur le boulevard des Entreprises, mais c’est un sujet dont on parle assurément en ce moment », confie-t-il.

Nature Nux n’a pas l’intention de vendre ses produits directement à l’usine dans un avenir proche. Il est toutefois possible de se faire livrer des caisses de six pots ou de consulter la carte interactive des points de vente au www.naturenux.com. 

nux

©Courtoisie

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média