Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

25 novembre 2020

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

Technologies MindCore : à la conquête de nouveaux territoires

LE REFLET ÉCONOMIQUE // CHEFS DE FILE – DÉVELOPPEMENT DE MARCHÉ ET EXPORTATION

Mindcore

©Pénélope Clermont

Patrick Lalongé et Philippe Corriveau, respectivement vice-président et président des Technologies MindCore.

Contrairement à une majorité d’entreprises qui se développent chez elles avant de conquérir d’autres territoires, les Technologies MindCore ont fait le saut hors Québec dès leurs débuts. Plus de 90 % de leurs produits trouvent preneur à l’extérieur de la province, alors que près de 60 % de leur chiffre d’affaires provient des États-Unis.

Établies à Terrebonne et fondées en 2008, les Technologies MindCore œuvrent dans la conception et la fabrication de sectionneurs de moyenne et de haute tension, en plus de fournir des solutions pour les postes électriques.

Tôt dans son histoire, l’entreprise, qui ne voyait aucune possibilité de percer le marché québécois, s’est tournée vers le Canada, lequel a répondu à l’appel entre autres grâce aux produits Kearney. Lors de l’acquisition d’une entreprise ontarienne, en 2010, MindCore a en effet hérité d’un lot important de produits de cette marque réputée dans les années 60 et 70 et dont les réseaux électriques canadiens regorgent. Il n’en fallait pas plus pour que les gestionnaires de ces réseaux s’approvisionnent à Terrebonne.

« Une croissance exponentielle »

S’inspirant de Kearney, MindCore a développé ses propres produits en misant sur la robustesse et la facilité d’installation. Ces aspects lui ont aussi permis de gagner la confiance d’acheteurs sur le marché américain. « Nous avons fini par obtenir des contrats-cadres de dix ans avec des sociétés américaines d’utilités publiques plus importantes qu’Hydro-Québec », se félicite le président Philippe Corriveau.

D’un chiffre d’affaires de 780 000 $ en février 2011, les Technologies MindCore clôtureront leur année avec 18 M$ de ventes dix ans plus tard. « On a connu une croissance exponentielle, dont quelques années avec des augmentations de 100 % », illustre le président.

Une hausse de cet ordre ne vient pas sans défis au chapitre des liquidités, surtout sur un fond de pandémie qui a obligé l’entreprise à fermer ses portes durant deux semaines. Le problème est depuis réglé, tout comme l’enjeu de la main-d’œuvre, assure M. Corriveau. Il a d’ailleurs vu depuis le printemps huit employés grossir les rangs de son entreprise, qui en compte une cinquantaine au total.

D’autres embauches pourraient se réaliser prochainement, car la croissance est loin de tirer à sa fin, certifie l’homme d’affaires qui souhaite justement acquérir la bâtisse qu’occupe MindCore afin d’agrandir l’espace dédié à l’usine.

Des visées internationales

Portée par sa volonté d’innover, de même que par le travail de ses six ingénieurs en recherche et développement, l’entreprise est sur le point de tester un nouveau produit dans un laboratoire de la Corée du Sud. Il lui permettrait de développer de nouveaux marchés internationaux. Une ambition qu’il lui est plus difficile de satisfaire avec ses produits actuels, puisqu’ils nécessitent une grande part d’acier complexe à transporter outremer.

Des partenariats avec des usines, entre autres en Thaïlande et en Amérique du Sud, sont aussi en cours d’élaboration. « Nous espérons étendre ainsi nos tentacules dans d’autres marchés », illustre M. Corriveau, dont le plan prendrait forme dans « plus ou moins un an ». Le contexte actuel rendant les voyages plus compliqués, « on a pris quelques pas de recul, mais on va juste mieux faire les choses », conclut-il avec optimisme.

mindcore2

©Pénélope Clermont

Un type de sectionneur que conçoivent les Technologies MindCore dans leur usine de Terrebonne.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média