Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

25 novembre 2020

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

Un plan mobilisateur et évocateur

LE REFLET ÉCONOMIQUE // PERSPECTIVES ÉCONOMIQUE

planstrategique1

©Pénélope Clermont

Le préfet de la MRC Les Moulins et maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, et le préfet suppléant et maire de Terrebonne, Marc-André Plante, sont heureux de constater la synergie qu’a permis de créer le Plan stratégique intégré 2020-2024 au sein de la MRC.

En cette ère de bouleversements, la MRC Les Moulins a fait preuve d’une grande agilité et de flexibilité dans les derniers mois afin de soutenir le milieu économique, sans oublier le monde communautaire. On a effectivement vu l’institution municipale être partie prenante de la relance économique, qui se poursuit d’ailleurs. Un tel soutien n’aurait sans doute pas été aussi efficace, n’eût été la mise en branle, en février, du Plan stratégique intégré 2020-2024 dont s’est dotée la MRC Les Moulins.

En plus de servir à la relance économique, ce plan se veut un portrait sur cinq ans des orientations que prendra le territoire. Il devient également un guide pour les services que regroupe désormais la MRC Les Moulins, notamment l’aménagement du territoire, l’environnement, le développement économique et le tourisme, dans l’élaboration de leurs stratégies propres et communes.

Près de dix mois après sa conception, force est d’admettre que le Plan stratégique intégré 2020-2024 a été un « bon exercice » à réaliser avec l’arrivée d’une nouvelle gouvernance au sein de la MRC, suivant le rapatriement des volets économique et touristique en 2018. « Beaucoup de comités ont été mis à contribution pour créer cet outil qui, je pense, nous offre un cadre de référence très intéressant », souligne le directeur général de la MRC Les Moulins, Claude Robichaud, aussi responsable du projet entamé en juin 2019.

« Le principe était de tout ramener à bon port de façon cohérence, poursuit-il. Nous étions trois organisations qui sommes maintenant réunies : comment pouvons-nous donc opérer sous une vision commune? Le principal défi était de mettre sur pied un projet qui soit mobilisateur et évocateur. »

La MRC souhaitait en effet rendre l’outil « digeste », pour reprendre l’expression de M. Robichaud, qu’il soit libellé simplement de manière à ce que l’équipe se l’approprie aisément.

Le plan stratégique en quelques lignes

On retrouve ainsi, au cœur de ce plan intégré, le contexte de la démarche; une description du territoire et de son profil sociodémographique; la mission et le projet stratégique du plan; les enjeux; les orientations, les axes stratégiques et les principes directeurs; ainsi que la mise en œuvre de la stratégie.

Les principales composantes du projet ciblent l’innovation sociale; l’agilité organisationnelle; une économie tournée vers l’avenir; un milieu de vie complet, sécuritaire et de qualité; le patrimoine, ainsi que le potentiel de développement et d’attractivité du territoire.

Ces composantes s’inscrivent à travers des enjeux, lesquels ont été priorisés. Parmi les enjeux prioritaires, on compte l’adéquation entre la main-d’œuvre et les emplois disponibles; l’amélioration de la mobilité intra et extraterritoriale; la mise à niveau et le développement des infrastructures; la préservation et la mise en valeur des milieux naturels; de même que la valorisation des activités et des territoires agricoles.

Enfin, on décrit les orientations stratégiques et les axes stratégiques sur lesquels guider les actions de la MRC. Par exemple, cette dernière souhaite contribuer à la mise en œuvre d’un écosystème où ses résidents peuvent se former et travailler tout au long de leur vie. Des actions viendront donc soutenir le développement des compétences, la bonification des opportunités d’emploi, l’incitation à l’entrepreneuriat et à la relève d’entreprises.

Une démarche permettant l’agilité

Si la MRC Les Moulins a tardé à dévoiler les grandes lignes de ce plan en raison de la pandémie, elle s’y est certes référée pour maintenir le bateau à flot, alors que le milieu vivait, et continue de vivre, beaucoup d’instabilité.

« On l’a vu quand, au tout début de la pandémie, les organismes d’aide alimentaire ont vécu des difficultés. La MRC a montré qu’elle était capable de se revirer vite pour les aider. C’est la structure et l’organisation du travail qui l’ont permis », rappelle le préfet de la MRC et maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, avant que son homologue de Terrebonne et préfet suppléant de la MRC, Marc-André Plante, souligne que Les Moulins ont été parmi les premières institutions à instaurer pareille démarche.

Ce sont en effet 100 000 $ qui ont été versés aux villes de Terrebonne et de Mascouche le 19 mars afin qu’elles puissent développer un plan d’action et offrir une aide alimentaire supplémentaire aux personnes seules et aux familles dans le besoin.

Dans la même veine, la MRC a été appelée à gérer le programme Aide d'urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME) avec autant de rapidité que de rigueur, comme le rapporte M. Tremblay (voir autre texte).

« Jamais de mon expérience un programme ne s’est mis en branle aussi rapidement : la mécanique, les déboursés, les critères. On n’aurait pas cru la chose possible dans un contexte usuel, insiste M. Robichaud. Quand on est dans l’urgence, c’est sûr que ça fait une différence. »

Le Plan stratégique intégré 2020-2024 et cette structure sur laquelle s’appuyait l’équipe y ont sûrement aussi été pour quelque chose.

planstrategique2

©Pénélope Clermont

Avec ce nouveau plan stratégique viendra une nouvelle image ainsi qu’un nouveau site Internet, annonce Claude Robichaud, directeur général de la MRC Les Moulins.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média