Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

01 décembre 2020

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

Hausse significative dans Les Moulins

COVID-19

2920covid

La COVID-19 a gagné du terrain dans la dernière semaine parmi la population, mais aussi dans une résidence pour aînés.

Les cas actifs de COVID-19 ont augmenté de 47 % en une semaine dans Les Moulins, alors que ceux dans Lanaudière ont tendu à diminuer. La transmission communautaire étant toujours très active, la propagation a aussi gagné du terrain à la Résidence Oasis de Terrebonne.

Le 30 novembre, la résidence privée ne comptait aucun nouveau cas en 24 h, mais un total de 46 résidents, soit 79 % de ceux qu’elle accueille, avaient été infectés par le virus. Sans oublier 10 membres du personnel, comme l’a confirmé le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière vendredi. Ce même jour, on a effectué un dépistage massif parmi les résidents. Du personnel clinique, du personnel d'encadrement et un agent de sécurité étaient aussi sur place afin d'assurer « une bonne prise en charge » de la clientèle.

Du côté du CHSLD des Moulins, selon un bilan qu’effectue régulièrement l’établissement, on rapportait, en date du 30 novembre, 16 résidents atteints, dont 5 étaient toujours actifs et 2, malheureusement décédés. De plus, 8 employés avaient été déclarés positifs, alors que 2 étaient encore infectés par le virus.

330 cas actifs dans Les Moulins

Les chiffres sur le territoire moulinois ont augmenté de façon significative dans la dernière semaine. En date du 30 novembre, on comptait 330 cas actifs, soit 259 à Terrebonne et 71 à Mascouche, comparativement à 224 une semaine plus tôt. Dans Lanaudière, on recensait 1 175 cas actifs le 30 novembre, et la région déplorait un total de 330 décès depuis le début de la pandémie.

Dans un communiqué diffusé vendredi, le CISSS soulignait la présence d’une transmission communautaire toujours « très active, ce qui impacte directement l’achalandage dans les hôpitaux de la région ». Cette dernière comptait alors 29 hospitalisations et 8 personnes aux soins intensifs.

La transmission est surtout présente en milieu de travail et dans les écoles, aux dires du CISSS. Le 26 novembre, la région observait 43 éclosions en milieu scolaire, dont 15 au sud dans 9 écoles primaires et 5 écoles secondaires. Dans les milieux de travail, on parlait de 51 éclosions, dont 12 au sud.

Est-ce que le couvre-feu a un impact sur votre quotidien?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média