Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits & méfaits

Retour

02 décembre 2020

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Les recherches reprennent pour retrouver deux pêcheurs disparus

montage

©Facebook

La Sûreté du Québec a repris les recherches pour tenter de retrouver Dylan Auger et Antoine Paquin, deux Mascouchois de 22 ans disparus depuis le 14 novembre.

Près d’une semaine après leur interruption, les recherches menées par la Sûreté du Québec (SQ) ont repris pour retrouver Dylan Auger et Antoine Paquin, deux Mascouchois de 22 ans manquant à l’appel à la suite d’une partie de pêche sur le lac des Deux-Montagnes, dans les Laurentides.

Le 14 novembre, les deux amis de longue date avaient mis une embarcation à l’eau dans l’espoir d’attraper quelques poissons tout juste avant de ranger leur équipement de pêche pour l’hiver. Au cours de la journée, les vents s’étaient levés, agitant les eaux du lac d’une superficie de 150 km2. La disparition des deux pêcheurs avait été signalée aux autorités en fin de journée.

Pompiers, policiers sur l’eau et du haut des airs, garde côtière, gens qui sillonnaient les berges : plusieurs efforts ont été déployés pour tenter de retrouver les deux Mascouchois dans les dix jours suivant leur disparition, mais en vain. Seule leur chaloupe a été localisée.

La SQ avait interrompu ses recherches le 25 novembre, mais des proches et bénévoles ont continué de patrouiller sur ce très grand lac, jour après jour, dans l’espoir de recueillir le moindre indice qui permettrait de retrouver Dylan et Antoine.

Nouvelles informations

Grâce à leur ténacité et à un sonar personnel qu’ils avaient en leur possession, les bénévoles sont parvenus à détecter quelque chose.

Ces informations ont été suffisantes pour permettre à nouveau le déploiement de plongeurs de la SQ et d’agents à bord d’une embarcation nautique pour la reprise des recherches. Celles-ci se font dans le même secteur où elles s’étaient concentrées depuis la mi-novembre, soit dans un rayon de 10 km2 autour de l’endroit où la chaloupe a été retrouvée, explique le porte-parole de la Sûreté du Québec Marc Tessier. Les plongeurs, qui n’ont rien trouvé mardi, étaient de retour sur place tôt mercredi matin pour retourner au fond des eaux du lac des Deux-Montagnes. La possibilité de poursuivre les recherches le lendemain sera évaluée de jour en jour, signale le sergent Tessier.

« On demande aussi à la population du secteur ne continuer de vérifier les berges. On ne sait jamais », conclut-il.

Les 8 M$ ayant été refusés par le propriétaire, combien Terrebonne aurait-elle dû offrir pour acquérir le Golf Le Boisé?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média