Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

03 décembre 2020

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Le gouvernement interdit les rassemblements aux Fêtes

François Legault

©Gracieuseté - Émilie Nadeau

François Legault interdit finalement les rassemblements qu’il comptait autoriser entre le 24 et le 27 décembre.

Constatant l’incapacité de freiner la propagation de la COVID-19, le gouvernement Legault fait marche arrière et annonce qu’il sera interdit de se rassembler en zone rouge entre le 24 et le 27 décembre, comme suggéré il y a deux semaines si la situation ne se détériorait pas. Or, elle ne s’est pas du tout améliorée.

« Ce sera un Noël tranquille, a affirmé le premier ministre François Legault, jeudi, en point de presse. Nous sommes obligés de nous rendre à l’évidence : ce n’est pas réaliste de penser qu’on va réduire la propagation du virus de façon satisfaisante d’ici Noël. » Il a rapidement ajouté qu’il sera permis, comme c’est actuellement le cas, d’aller visiter une personne seule et il encourage d’ailleurs fortement les Québécois à le faire, particulièrement pendant la période des Fêtes.

Le premier ministre a souligné qu’il s’agissait « d’une décision gouvernementale » et non pas d’une demande de la Santé publique. Des journalistes lui ont demandé comment il comptait faire respecter cette interdiction alors qu’il avait ouvert la porte aux rassemblements récemment. « Je fais confiance au sens des responsabilités de la grande majorité des Québécois. Il n’y a personne qui a le goût d’avoir dans sa tête pendant le reste de sa vie qu’il a infecté une personne de sa famille ou un ami et que cette personne pourrait mourir », a-t-il répondu. Il a également noté que le gouvernement allait discuter avec les corps policiers relativement à l'application de l'interdiction de se rassembler, et a mentionné que les récalcitrants s'exposeront à des amendes.

Pour le milieu scolaire, il n’y a aucun changement en ce qui a trait aux dates de début et de fin du congé des Fêtes.

Réseau fragile

M. Legault prend aussi cette décision en pensant au personnel du réseau de la santé. En effet, le nombre d’hospitalisations en lien avec la COVID-19 continue de fragiliser celui-ci. Mardi, en point de presse, le premier ministre confirmait 700 hospitalisations, un nombre qui fait en sorte que certains hôpitaux pourraient bientôt atteindre leur limite de patients souffrant de la COVID-19. Si ce nombre était atteint, les activités régulières (chirurgies et autres) pourraient être repoussées. L’Hôpital Pierre-Le Gardeur, qui accueille les résidents de Lanaudière souffrant de la COVID-19, compte parmi les établissements concernés.

Est-ce que le couvre-feu a un impact sur votre quotidien?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média