Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

04 décembre 2020

Les transferts en santé réclamés par la Chambre

3020sante

L’argent des Québécois doit servir à la priorité des Québécois : la santé, selon Luc Thériault.

Luc Thériault, député de Montcalm et porte-parole du Bloc Québécois en matière de santé, salue l’adoption par la Chambre des communes d’une motion de son parti reconnaissant le travail des professionnels de la santé durant la pandémie et exigeant du fédéral une hausse durable et immédiate des transferts en santé.

« Il y a eu un vote unanime de l’Assemblée nationale aujourd’hui pour dénoncer la volonté d’ingérence du fédéral en matière de soins de longue durée et demander une augmentation des transferts en santé », introduit dans un communiqué de presse diffusé le 2 décembre le chef du Bloc, Yves-François Blanchet. « Le premier ministre du Québec et tous les premiers ministres des provinces et territoires se sont exprimés là-dessus sans équivoque. Et maintenant, on ajoute à cela un vote de la Chambre des communes du Canada. Tout ce monde demande une augmentation des transferts en santé de façon immédiate, durable et sans condition. Il va falloir que Justin Trudeau réalise qu’il est fin seul et n’a pas d’allié. Il doit arriver, le 10 décembre, à la rencontre des premiers ministres avec la volonté de s’incliner devant cette demande nécessaire et légitime », poursuit-il.

En plus de demander l’augmentation des transferts en santé, la motion déposée salue « le travail extraordinaire des travailleuses et des travailleurs de la santé pendant la pandémie », reconnaît « le courage et les sacrifices exigés tant pour eux que pour leurs familles » et constate « les effets directs » de la pandémie sur les budgets du Québec et des provinces. Le Bloc a obtenu l’appui de tous les partis, sauf des libéraux.

« Il n’y a rien de plus important en ce moment que de soutenir le réseau de la santé, et pour le fédéral, ça veut dire augmenter les transferts en santé. C’est son seul rôle. C’est de l’argent des Québécois dont il s’agit. Il doit servir à la priorité des Québécois : la santé. Nous faisons face à une crise sanitaire et le gouvernement Trudeau doit faire sa part, comme la Chambre le lui demande à l’initiative du Bloc Québécois », conclut Luc Thériault. (PC)

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média