Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Opinion

Retour

08 décembre 2020

Gilles Bordonado - gbordonado@lexismedia.ca

6e sens

LIBRE OPINION

Gilles Bordonado

Gilles Bordonado, éditeur de La Revue

L’administration Tremblay a le vent dans les voiles. Pour une troisième année sur cinq, elle gèle le compte de taxes municipales. Au-delà de cette mesure populaire, c’est la liste des autres bonnes nouvelles qui place le maire de Mascouche et son équipe dans une situation enviable.

Avoir l’oreille des citoyens, c’est là l’une des forces de Guillaume Tremblay. Je l’ai déjà écrit ici. Il a ce sixième sens qui manque quelquefois à tant de politiciens. Il sait prendre le pouls de la population et sent invariablement le vent tourner. Les réalisations qui marqueront l’année 2021, comme plusieurs annoncées par le passé, touchent la cible, car elles répondent aux besoins des citoyens.

Sentant la gronde des Mascouchois monter vis-à-vis l’état des infrastructures routières et l’alourdissement du trafic, la Ville investit de façon importante sur le réseau autoroutier local et met en place plusieurs mesures d’atténuation de la circulation. D’ailleurs, elle a lancé une vaste étude en ce sens en 2020, comme promis en 2019. Ces mesures règleront-elles tous les problèmes? Probablement pas, mais il y aura amélioration. En parallèle, Mascouche investit dans son circuit cyclable, favorisant d’autant les transports actifs à vélo ou à pied, car plus de gens actifs, c’est moins d’autos sur les routes.

Sur le plan récréatif, le réseau de parcs s’étend alors que le Domaine seigneurial poursuit son déploiement avec l’ajout de sentiers et l’inauguration du chalet sis derrière le Centre aquatique Desjardins. La Ville entend protéger la maison du meunier et son moulin et reconstruire le Manoir. Des travaux de restauration seront menés à l’hôtel de ville, une bonne nouvelle pour les amants du patrimoine.

À ceux qui hurlent à l’apparition de toutes nouvelles habitations, je rappelle que celles-ci répondent aux nouveaux besoins des Mascouchois, comme celles qui ont été construites pour les accueillir par le passé. Ces investissements, comme le formidable développement du CentrOparc, enrichissent les services dont profitent les citoyens, et ce, sans hausse de taxes. Y a-t-il encore des gens qui pleurent l’aéroport avec les millions investis et les centaines d’emplois qui déferlent sur les anciens terrains de cette infrastructure? Et à tout cela s’ajoute une baisse substantielle du fardeau de la dette, qui est passée de 26,3 % en 2013 à 18,25 % en 2021.

Tout ça alors que Guillaume Tremblay dit humblement que les choses vont bien, mais qu’il y a toujours moyen de faire mieux. L’écoute, des actions sensées et l’humilité payent toujours. Je vous le dis, ce maire a un sixième sens…

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média