Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communautaire

Retour

11 décembre 2020

Maintenir un contact avec les femmes violentées

DONS DE CELLULAIRES

3120cellulaires

©Courtoisie

La Maison d’aide et d’hébergement Regroup'elles, à Terrebonne, fait partie des bénéficiaires de l’initiative.

Un récent rapport montre que, depuis le début de la pandémie, la gravité de la violence que subissent les femmes cherchant un refuge a augmenté. Le besoin est donc urgent de soutenir les femmes et les enfants qui vivent avec un proche violent.

C’est dans cette optique que Rogers Communications a fourni des centaines de téléphones et de forfaits Voix et données gratuits aux maisons d’hébergement du Québec, dont Regroup'elles à Terrebonne. « Il est crucial pour les femmes victimes de violence, quelle que soit la région à travers le Québec, d’être en moyen de communiquer facilement et rapidement avec leurs proches, mais aussi de rester en contact avec les équipes des maisons d’hébergement en cas de besoin ou de danger. D’autant plus en cette période de pandémie pendant laquelle il est conseillé de rester chez soi », commente Manon Monastesse, directrice générale de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes. «

« Nous sommes fiers d’offrir ces services de connexion essentiels aux femmes et aux enfants dont la maison n’est plus un endroit sûr », conclut Édith Cloutier, présidente régionale de Rogers Communications.

Si vous êtes une femme vivant dans un foyer violent ou si vous connaissez quelqu’un dans cette situation, vous pouvez appeler la ligne d’assistance de de Regroup’elles : 450 964-4404. (PC)

Comment envisagez-vous un éventuel développement sur le site de l’hippodrome de Lachenaie?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média