Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

15 décembre 2020

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Plusieurs litiges réglés avec le propriétaire du Golf Le Boisé

3120front

©Pénélope Clermont - La Revue

Avec le règlement de plusieurs dossiers judiciarisés, la Ville souhaite maintenant acquérir le site du Golf Le Boisé de gré à gré pour en faire un grand parc régional.

La Ville de Terrebonne et Les Immeubles des Moulins, propriétaire du Golf Le Boisé, ont conclu une entente qui vient régler la majeure partie des nombreuses procédures judiciaires découlant de la fermeture du terrain de golf en 2016. La volonté claire de la Ville est maintenant d’acquérir le site de sept millions de pieds carrés et d’y aménager un grand parc régional.

L’entente, approuvée à l’unanimité par le conseil municipal le 14 décembre, vient régler des dossiers concernant la contestation du droit à l’expropriation et une poursuite en diffamation intentée par Eric Vandal, président des Immeubles des Moulins, à l’endroit d’ex-élus et fonctionnaires de la Ville. Il payera aussi une dizaine de constats d’infraction reçus pour l’entretien déficient du terrain (herbes longues). À ce sujet, un plan de coupe a été établi à la convenance des deux parties. De son côté, la Ville lève son avis de réserve foncière pour fins publiques, imposé en 2017, puis renouvelé en 2019. Le seul dossier qui demeure devant le tribunal concerne le paiement de taxes rétroactives d’environ 390 000 $ réclamées lorsque le golf a cessé ses activités en mars 2016. Ce montant représentait l’exemption de taxes à laquelle le propriétaire avait droit lorsque le site était utilisé comme un golf. Un juge de première instance a donné raison à M. Vandal en mai 2019, jugement que la Ville a porté en appel depuis.

Vers un parc régional

Terrebonne, qui a déjà jonglé avec l’idée d’acquérir le site par voie d’expropriation, opte maintenant pour la conclusion d’une transaction de gré à gré avec le propriétaire. Et elle aimerait bien en venir à une entente rapide, elle qui prévoit investir 7 M$ d’ici 2023 pour l’acquisition de terrains, dont 5 M$ dès l’an prochain, selon le programme triennal d’immobilisations (PTI) adopté il y a quelques semaines. Le parc régional serait d’ailleurs situé à la jonction d’une éventuelle « ceinture verte est-ouest » que la Ville aimerait mettre en place, nous confie le maire Marc-André Plante. Terrebonne voudra solliciter d’éventuels partenaires pour élaborer le montage financier d’un tel projet.

Chose certaine, le zonage actuel sera maintenu et aucun projet ne verra le jour sans acceptabilité sociale, rappelle le premier magistrat.

Legs du 350e anniversaire

Au cours de la période de questions, deux membres d’un groupe de citoyens récemment formé ont demandé comment la Municipalité avait déterminé que les legs qu’elle entend faire à l’occasion du 350e anniversaire de la ville de Terrebonne allaient coûter 15 M$ et pourquoi les citoyens n’avaient pas été consultés en amont.

Le tout faisait référence à une lettre transmise à la Ville la semaine dernière par ce même groupe, qui souhaite l’aménagement d’une « Promenade du 350e ». Ce parcours commencerait au Collège Saint-Sacrement pour ensuite longer le boulevard des Braves, la rivière des Mille Îles et se poursuivre dans diverses rues. Cet aménagement permettrait notamment la plantation d’arbres et l’installation d’œuvres d’art.

Le maire Marc-André Plante a répondu que le montant est basé sur des prévisions faites par le passé qui ont été actualisées et que les legs proposés par la Ville (dont la construction d’une « maison du meunier », le réaménagement du Théâtre de verdure sur l’Île-des-Moulins ainsi que l’aménagement d’une passerelle pour accéder à l’île aux Vignes, dans l’ouest de la municipalité) n’empêchent en rien la réalisation d’autres projets. C’est pourquoi la Commission de la culture, présidée par Nathalie Ricard, accueillera des représentants du groupe pour discuter plus amplement du projet.

Par ailleurs, le maire a indiqué que la Corporation des fêtes du 350e anniversaire annoncera, au début de 2021, la création de comités de travail pour permettre une plus grande participation citoyenne provenant de divers milieux.

La prochaine séance du conseil municipal de Terrebonne se tiendra le 18 janvier 2021.

Comment envisagez-vous un éventuel développement sur le site de l’hippodrome de Lachenaie?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média