Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

28 décembre 2020

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Derek Aucoin n’est plus

Derek Aucoin

©courtoisie - La Revue

Derek Aucoin est décédé le 26 décembre à l’âge de 50 ans des suites d’un cancer du cerveau.

Luttant avec détermination et résilience contre un cancer du cerveau depuis 18 mois, l’ex-lanceur des Expos de Montréal et résident de Terrebonne Derek Aucoin est décédé le 26 décembre, à l’âge de 50 ans.

« Notre beau Derek nous a quittés paisiblement entouré d’amour en début de soirée », a précisé la famille dans un communiqué de presse transmis aux médias et signé par sa conjointe, Isabelle Rochefort, et son fils, Dawson. « Malgré ce cancer sans pitié, il vivait dans la gratitude du moment présent comme seul lui pouvait le faire. Nous vous remercions de bien vouloir respecter notre intimité durant ces moments difficiles, mais soyez assurés que nous vous communiquerons les détails afin de célébrer la vie de ce grand homme », ajoute-t-on dans le communiqué.

L’artilleur de 6 pieds 8 pouces devenu notamment analyste de baseball sur les ondes de TVA Sports et animateur de radio au 98,5 FM avait révélé être atteint d’un glioblastome multiforme en août 2019.

Vague d’amour

À la suite de l’annonce de son décès, une énorme vague d’amour et de sympathie a déferlé sur les réseaux sociaux. Son immense générosité, sa bonté et sa grande contribution au monde du sport québécois ont été soulignées à maintes reprises dans les commentaires de nombre d’internautes, mais aussi d’associations sportives et de personnalités publiques issues de divers milieux.

Sur le plan local, la Ville de Terrebonne a annoncé qu’elle mettait son drapeau en berne, le 28 décembre, à la mémoire du lanceur. « C’est un grand homme qui vient de nous quitter », a souligné le maire Marc-André Plante, prenant soin d’exprimer ses sincères condoléances à l’endroit des proches de Derek Aucoin.

Reconnaissance

La biographie de Derek Aucoin intitulée La tête haute et écrite par le journaliste sportif Benoît Rioux a été publiée en mars dernier, quelques mois après son intronisation au Temple de la renommée du baseball québécois.

Le 15 décembre, l’ancien numéro 66 s’est vu décerner la médaille de l’Assemblée nationale de la part du député de Terrebonne, Pierre Fitzgibbon. « Nous connaissons tous Derek l’athlète et l’animateur sportif, mais avec cette reconnaissance de l’Assemblée nationale, le nom de Derek Aucoin s’inscrit dorénavant parmi les citoyens ayant marqué l’histoire du Québec », avait alors témoigné l’élu.

Attendez-vous pour une place subventionnée dans un service de garde?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média