Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

06 janvier 2021

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

De premières doses dans nos CHSLD

VACCINATION

3321vaccination

©Pénélope Clermont - La Revue

Il est prévu d’administrer de premières doses de vaccin aux résidents du CHSLD de la Côte Boisée cette semaine. L’établissement cumule 39 cas de COVID-19 depuis le 4 décembre, dont 11 sont toujours actifs et 10, décédés.

La vaccination est bel et bien entamée dans Les Moulins. La Revue a en effet appris qu’au moins deux CHSLD, Vigi Yves-Blais à Mascouche et de la Côte Boisée à Terrebonne, ont vu leurs employés recevoir une première dose de vaccin à Joliette dans les derniers jours. Quant aux résidents des deux centres, ils allaient recevoir une dose au cours de la semaine, si tout se passe comme prévu.

C’est le lundi 28 décembre que les employés du CHSLD de la Côte Boisée ont commencé à être vaccinés, aux dires de Nadine Comeau, directrice de l’établissement. En date du 5 janvier, 85 des quelque 230 employés actifs avaient reçu une première dose ou avaient un rendez-vous pour en recevoir une d’ici le 8 janvier. Une grande majorité d’employés ont l’intention de se faire vacciner, selon Mme Comeau. Elle précise que le CHSLD, qui a fait face à une première éclosion de COVID-19 le 4 décembre, attendait la confirmation du ministère pour que ses résidents soient vaccinés sur place ce jeudi. On y dénombre toujours 11 cas actifs, en plus d’y déplorer 10 décès.

Du côté du CHSLD Vigi Yves-Blais, qui n’a enregistré aucun cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie, 25 de ses 125 employés avaient obtenu une dose de vaccin en date du 5 janvier. Les résidents allaient eux aussi se faire vacciner sur les lieux cette semaine. C’est le 1er janvier que l’établissement a été informé par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière du début de la campagne de vaccination dans son enceinte. Selon Jean Hébert, président-directeur général adjoint de Vigi Santé, il était difficile pour le moment d’évaluer la volonté du personnel de recevoir le vaccin, mais « l’appréhension qu’on observait au début s’estompe peu à peu », précise-t-il.

Notons que nous n’avions eu aucun retour concernant la vaccination au CHSLD des Moulins, à Terrebonne.

1 947 doses administrées dans Lanaudière

En date du 5 janvier, 1 947 doses de vaccin avaient été administrées dans Lanaudière, et 32 763 dans l’ensemble du Québec.

Rappelons les premiers Lanaudois à avoir obtenu le vaccin ont été les résidents et les employés du CHSLD Parphilia-Ferland, à Saint-Charles-Borromée. La campagne de vaccination se poursuit ailleurs sur le territoire selon certaines priorités : les personnes vulnérables et en grande perte d’autonomie qui résident dans les CHSLD et les travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux œuvrant auprès des résidents.

L’information concernant les autres groupes visés, dont la population générale, sera communiquée par le CISSS de Lanaudière dès que les modalités seront connues. Il n’est donc pas nécessaire de communiquer avec votre CLSC ou avec la Santé publique pour le moment.

Vaccin efficace, mais la patience est requise

Dans un communiqué diffusé le 1er janvier, le CISSS de Lanaudière indique que l’efficacité de la première dose des vaccins Pfizer et Moderna, 14 jours après leur administration, est de plus de 90 %. La seconde dose demeure importante, ajoute-t-on, puisqu’elle permet d’assurer la protection à long terme. « Elle devra être administrée dans les délais prescrits par la Santé publique afin de s’assurer d’une couverture vaccinale maximale », souligne le CISSS, qui s’occupera de coordonner les rendez-vous visant à administrer la deuxième dose aux personnes déjà vaccinées.

Soulignons à cet effet que comme l’a annoncé récemment le gouvernement du Québec, le CISSS utilise présentement toutes les doses disponibles sur son territoire sans conserver de deuxième dose, et ce, afin d’immuniser le plus grand nombre de personnes possible dans les groupes prioritaires.

Par ailleurs, le centre intégré rappelle que le début de la vaccination ne signifie pas la fin des mesures sanitaires. « Plusieurs mois seront nécessaires pour immuniser une part suffisamment importante de la population », conclut-il.

Les 8 M$ ayant été refusés par le propriétaire, combien Terrebonne aurait-elle dû offrir pour acquérir le Golf Le Boisé?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média