Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

07 janvier 2021

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Trois avertissements à Mascouche, 23 constats à Terrebonne

RASSEMBLEMENTS ET MESURES SANITAIRES

3321rassemblement

Dans les trois villes qu’elle dessert, la police de Terrebonne a remis un total de 23 constats d’infraction pour des rassemblements interdits ou pour non-respect des mesures sanitaires. À Mascouche, seulement trois avertissements ont été donnés.

Au cours de la période des Fêtes, la police de Mascouche ainsi que le Service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion ont répondu au total à un peu plus de 110 appels de citoyens au sujet de rassemblements et du non-respect des mesures sanitaires. Toutefois, dans la plupart des cas, les agents ont constaté que les consignes étaient respectées.

Entre le 20 décembre et le 3 janvier, la police de Terrebonne a répondu à 84 signalements sur son territoire. La majorité de ceux-ci se sont avérés non fondés ou non justifiés, indique le capitaine Joël Lamarche. Les agents ont tout de même dû mettre un terme à quatre partys. Au total, 20 constats d’infraction ont été remis aux gens présents lors de ces fêtes.

Toujours pour la même période, les policiers de Terrebonne ont distribué 3 constats d’infraction pour non-respect du port du masque dans un endroit public, donné 65 avertissements et effectué 183 visites de courtoisie dans des commerces du territoire.

Plus calme à Mascouche

Du côté de la police de Mascouche, qui dessert une population bien moins nombreuse, le directeur adjoint André Pyton indique que 27 signalements ont été traités entre le 20 décembre et le 3 janvier. Des avertissements verbaux ont été donnés dans trois cas, mais aucun constat d’infraction n’a été rédigé, car, encore là, les consignes étaient suivies, indique-t-on. « Les rassemblements comprenaient des gens d’une seule cellule familiale. Il y a eu plusieurs cas pour lesquels des gens se rendaient à un endroit pour déposer des cadeaux, par exemple, et repartaient ensuite », souligne M. Pyton.

Les 8 M$ ayant été refusés par le propriétaire, combien Terrebonne aurait-elle dû offrir pour acquérir le Golf Le Boisé?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média