Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

07 janvier 2021

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

Une bonne décision, mais des ajustements sont nécessaires

RETOUR EN CLASSE LE 11 JANVIER

3421serm

Le syndicat plaide notamment en faveur d’une réorganisation de l’année scolaire afin de revoir la pondération des bulletins et ainsi diminuer la pression de l’évaluation.

Au lendemain des annonces gouvernementales reconduisant le confinement jusqu’au 8 février, le Syndicat de l’enseignement de la région des Moulins (SERM) voit d’un bon œil que le retour en classe des élèves du primaire est maintenu au 11 janvier.

« Il s’agit d’une bonne nouvelle pour les élèves du primaire, particulièrement les plus jeunes, pour qui l’enseignement virtuel est plus ardu », explique le président, Jean-Louis Bray. Ce dernier insiste cependant sur l’importance des ajustements à effectuer, notamment quant aux enjeux entourant la ventilation et la qualité de l’air dans les écoles. C’est un dossier qui tarde beaucoup trop, selon lui, alors qu’il est question de la santé et de la sécurité des élèves et du personnel enseignant.

Le syndicat plaide également en faveur d’une réorganisation de l’année scolaire afin de revoir la pondération des bulletins et ainsi diminuer la pression de l’évaluation. Rappelons qu’à l’automne, le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, avait retiré le premier bulletin scolaire, scindant l’évaluation de l’année en deux sous une pondération proportionnelle. « Le contexte de la pandémie exige des ajustements majeurs et le milieu de l’éducation n’y échappe pas. Il faut faire confiance au jugement des enseignants qui travaillent très fort pour accompagner leurs élèves et pour minimiser les retards », soutient-il.

Aux dires du président du SERM, il serait possible, exceptionnellement, d’adapter les évaluations et de mettre l’accent sur les apprentissages et la progression des élèves dans ce contexte hors-norme. « Il faudra toutefois soutenir les enseignants et investir suffisamment dans les services aux élèves pour assurer la suite des choses », conclut M. Bray.

Les précisions qu’apportera le ministre de l’Éducation ce vendredi, lors d’un point de presse, sont attendues avec impatience par les enseignants de la région. (PC)

Les 8 M$ ayant été refusés par le propriétaire, combien Terrebonne aurait-elle dû offrir pour acquérir le Golf Le Boisé?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média