Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

12 janvier 2021

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Le directeur régional de santé publique pessimiste

3421front

Si la population ne respecte pas davantage les consignes, la Santé publique s'attend à une hausse constante des cas qui pourrait perdurer jusqu'à la fin du mois de février dans la région, ce qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur le réseau de la santé.

En raison des rassemblements qui ont été plus nombreux que l’espérait la Santé publique dans le temps des Fêtes et de la transmission communautaire, le directeur régional de santé publique de Lanaudière, Richard Lessard, craint de voir « une augmentation constante des cas de COVID-19 et des hospitalisations » jusqu’à la fin du mois de février si les consignes sanitaires ne sont pas mieux respectées.

C’est ce qu’il a affirmé lors du premier point de presse de l’année organisé par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière, le 7 janvier, au lendemain du durcissement des mesures et d’un couvre-feu annoncés par Québec.

Lors du point de presse, les MRC au sud de la région (Les Moulins et L’Assomption) inquiétaient en ce qui concerne tant le nombre total de cas actifs que le ratio par 100 000 habitants. Dans Les Moulins, les cas actifs ont diminué graduellement depuis ce point de presse, passant de 680 à 634, selon le bilan du 12 janvier, ce qui peut paraître quelque peu encourageant.

Autre bonne nouvelle, la situation va bien dans les CHSLD et les résidences privées pour aînés (RPA). Selon les données compilées par le ministère de la Santé et des Services sociaux, le seul milieu où sévit une éclosion est le CHSLD de la Côte Boisée, avec 18 cas actifs. Toutefois, aucun nouveau cas n’a été déclaré dans les 24 dernières heures. On y déplore 12 décès.

Plus d’hospitalisations et de décès

Sur une note plus négative, le nombre d’hospitalisations et de décès augmente.

En effet, le CISSS de Lanaudière dénombrait 17 hospitalisations et 6 personnes aux soins intensifs en date du 23 décembre. Le 7 janvier, ces nombres avaient presque doublé avec 29 personnes hospitalisées et 11 autres aux soins intensifs. Le bilan du 12 janvier faisait état de 33 hospitalisations et de 11 autres patients aux soins intensifs. « Ça fait beaucoup de monde qui occupe des lits, mobilise des équipes et des ressources qui auraient pu être utilisées pour d’autres services », soutient le Dr Lessard.

Il y a aussi une importante hausse du nombre de décès. Le 12 janvier, le bilan total des décès dans Lanaudière était de 419. De ce nombre, 17 sont survenus au cours de la dernière semaine, dont 11 seulement entre les bilans du 8 et du 11 janvier.

Et la situation continue d’être très difficile dans le réseau de la santé, comme l’a rappelé en point de presse la présidente-directrice générale par intérim du CISSS, Caroline Barbir, soulignant que 252 membres du personnel étaient absents en raison du virus.

La vaccination progresse

Il a également été question de la vaccination lors du point de presse. En date du 6 janvier, 2 282 doses avaient été administrées aux résidents des CHSLD et aux travailleurs du réseau de la santé dans Lanaudière.

Avec les trois plateaux de 975 doses du vaccin de Pfizer et les 470 doses de celui de Moderna, puis les autres qui suivront au cours des prochaines semaines, Mme Barbir a affirmé avoir bon d’espoir de terminer d’ici quelques semaines l’administration de la première dose aux résidents des CHSLD. L’ouverture d’un second site de vaccination, qui sera situé au Centre multivocationnel Claude-David (ancien hôpital de Repentigny), possiblement à compter du 25 janvier, aidera à accélérer le rythme. 

Comment envisagez-vous un éventuel développement sur le site de l’hippodrome de Lachenaie?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média