Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

14 janvier 2021

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Un peu plus d’appels de détresse durant les Fêtes

3421suicide

Sans les quantifier, le CPSL dit avoir reçu, pendant les Fêtes, un peu plus d’appels que la moyenne des cinq dernières années pour cette période.

Le Centre de prévention du suicide de Lanaudière (CPSL) a reçu un peu plus d’appels que la moyenne des cinq dernières années durant la période des Fêtes. Il serait toutefois hasardeux de faire un lien direct avec les effets de la COVID-19, bien qu’elle ait rendu la période des Fêtes plus morose cette année.

Le suicide du Mascouchois Zachary Pelletier (voir autre texte) était une possibilité que redoutait Nadia Duquette. Fréquemment en contact avec son fils, elle savait qu’il n’allait pas très bien depuis quelques années, sa consommation de cannabis n’aidant pas. En plus d’avoir accès à de l’aide, il se rendait aussi régulièrement au Café de rue Solidaire, dans le Vieux-Terrebonne. Sa mère ne sait pas si les effets de la COVID-19 ont joué un rôle dans le geste irréparable, mais elle souligne que son anxiété était amplifiée, d’autant plus qu’il ne pouvait plus aller au Café de rue, maintenant fermé.

Difficile à mesurer

Du côté du CPSL, la coordonnatrice clinique Evelyne Laurin affirme que les appels durant le temps des Fêtes ont été plus nombreux que la moyenne des cinq dernières années, mais qu’il ne s’agit pas de la pire année. « Les chiffres sont relativement faibles, c’est donc difficile à interpréter. Mais les gens savent que le temps des Fêtes est de courte durée et qu’il va se terminer. Puisque la fin de cette période est prévisible, il n’y a pas de notion de désespoir », souligne-t-elle.

Elle ajoute toutefois que la détresse est bien présente et que les défis sont considérables étant donné la diminution des ressources d’aide disponibles, particulièrement dans le milieu communautaire.

******

Besoin d’aide? Composez le 1 866 APPELLE (1 866 277-3553) ou le 450 759-6116 pour parler à un intervenant disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Que pensez-vous de la hausse importante des permis de construction?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média