Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culturel

Retour

18 janvier 2021

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Un « coming out » libérateur sur la psychose

3521ecarlate

©Jean-Marc Gilbert

L’ancien notaire Pierre-Émile Larose se dévoile dans ce livre intitulé « L’homme écarlate : le double fond de l’inconscient ».

Pierre-Émile Larose, qui a été notaire à Mascouche pendant près de 25 ans, a toujours gardé secret un pan de sa vie : sa psychose et la crise lors de laquelle il a presque étranglé à mort sa mère. Aujourd’hui âgé de 85 ans, l’homme se dévoile sur sa maladie mentale dans une autofiction intitulée L’homme écarlate : le double fond de l’inconscient et parue le 15 octobre.

À part avoir changé les noms, M. Larose affirme que tout est véridique dans le livre de 248 pages publié à compte d’auteur, dans lequel il lève le voile sur son histoire peu connue, même de son entourage.

Pourquoi avoir voulu raconter les répercussions de la maladie mentale sur sa vie? « C’est comme une thérapie. On se libère en trouvant les mots. C’est comme un coming out », affirme l’auteur.

En plus de se libérer, il souhaite aussi « défaire les mythes et les préjugés » au sujet de la folie et faire réaliser que d’enfermer les gens qui en souffrent n’est pas une solution au manque de ressources. Il souhaite aussi peut-être aider d’autres gens souffrant de psychose en leur faisant réaliser qu’ils ne sont pas seuls.

Deux ans de travail

M. Larose écrit et lit depuis longtemps. Il savait qu’un jour, il écrirait ses mémoires. C’est après deux ans de travail et plusieurs brouillons qu’il a finalement achevé le livre. Évidemment, certaines portions ont été plus difficiles à écrire. Comme justement cet épisode de crise psychotique lorsqu’il a attaqué sa mère en se prenant pour Jésus-Christ.

Il a reçu de nombreux commentaires depuis la publication du livre cet automne, dont ceux de plusieurs de ses proches qui ignoraient de nombreux détails sur la vie de Pierre-Émile Larose. « Ils ont appris beaucoup de choses sur moi. Une sœur m’a même dit qu’elle se demande comment j’ai fait pour traverser tout ça », raconte le Mascouchois.

Est-ce que ça prend du courage pour accepter de se livrer ainsi à cœur ouvert? « Non. C’était presque nécessaire pour me libérer complètement », répond M. Larose au sujet du livre qu’il qualifie « d’histoire vécue à demi tragique et qui finit bien ».

L’homme écarlate : le double fond de l’inconscient est disponible en location à la bibliothèque de Mascouche. Les librairies étant fermées, il est possible d’acheter un ou des exemplaires en écrivant directement à l’auteur à pelarose@videotron.ca.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média