Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culturel

Retour

22 janvier 2021

L’œuvre « Dualité » sur le point d’être restaurée

3621dualité

©Courtoisie

L’œuvre « Dualité », une sculpture d’André Geoffroy, a été créée à l’occasion du Symposium de sculpture de Terrebonne de 1978 et surplombe l’Île-des-Moulins depuis.

La sculpture d’André Geoffroy Dualité, qui se dresse sur l’Île-des-Moulins depuis 1978, fera peau neuve. L’œuvre a en effet été retirée du site historique le 20 janvier afin qu’une réplique identique en acier autopatiné, pour une plus grande durabilité, soit réalisée par le Centre de conservation du Québec.

C’est dans le cadre de la Politique d’intégration et de restauration d’œuvres d’art au domaine public que la Ville de Terrebonne a accordé ce contrat de 62 500 $, taxes en sus, permettant la remise à neuf de cette œuvre créée il y a 42 ans à l’occasion du Symposium de sculpture de Terrebonne. Comme elle était fortement endommagée, elle devait être remplacée pour des motifs de sécurité, affirme la Ville par voie de communiqué. La réplique à l’identique, laquelle sera réalisée en collaboration avec l’artiste, comprendra l’ajout d’un banc ainsi qu’un aménagement naturel de graminées tel que conçu dans le concept d’origine. Rappelons que le banc avait été vandalisé et retiré dans les années 80.

Le conseiller municipal du Vieux-Terrebonne, André Fontaine, souligne l’apport de M. Geoffroy dans la mise en valeur de l’identité culturelle de l’Île-des-Moulins. « Cette imposante sculpture composée d’acier a marqué ma jeunesse, témoigne-t-il. En quelques décennies, l’œuvre a été témoin de plusieurs événements marquants rassemblant sur le site de nombreux Terrebonniens au fil des ans. Elle aurait certes beaucoup de choses à raconter, ce qui témoigne de la richesse de son passé. Il est important de lui rendre hommage et d’assurer sa pérennité. »

Pour sa part, la présidente de la Commission de la culture, du patrimoine et du tourisme et conseillère municipale, Nathalie Ricard, rappelle que « la culture est le fondement de toute communauté et l’art public constitue la richesse de notre patrimoine artistique terrebonnien ». « La trentaine d’œuvres d’art public réparties sur notre territoire caractérise notre ville et crée un environnement urbain inspirant et enrichissant pour les citoyens. La Ville s’engage donc à procurer des fonds annuellement pour l’intégration, l’entretien et la restauration d’œuvres d’art », ajoute-t-elle.

Pour tout savoir sur la symbolique de l’œuvre, visitez le https://bit.ly/2M6Svcl. (PC)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média