Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

29 janvier 2021

« Y a-t-il un pilote dans l’avion? » – Luc Thériault

3721theriault

©Courtoisie

« Le pilote du gouvernement libéral ne semble pas placer les priorités aux bons endroits », déclare Luc Thériault en parlant de Justin Trudeau.

À la suite de la rentrée parlementaire, le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, et Luc Thériault, député de Montcalm, s’inquiètent pour la santé des Québécois. À moins de cinq semaines de la semaine de relâche québécoise, les élus bloquistes déplorent ce qu’ils considèrent comme un « manque flagrant de leadership » du premier ministre et craignent que le fédéral « vole sans pilote » en pleine pandémie.

En ce qui a trait à la gestion des déplacements aériens et des quarantaines au retour, le Bloc Québécois propose l’interdiction complète des vols non essentiels vers l’étranger; l’application aux déplacements aériens des mêmes règles qu’aux déplacements terrestres; l’imposition d’une quarantaine surveillée de deux semaines, et ce, à la charge du voyageur de retour d’un voyage non essentiel, à la charge de l’employeur si le déplacement est essentiel et lié au travail ou à la charge de l’État si le déplacement est humanitaire; la transmission à Québec de l’autorité en matière de surveillance des quarantaines, avec pouvoir de sanction; et une garantie de remboursement des vols annulés pour des raisons sanitaires.

Luc Thériault mentionne qu’il est inacceptable qu’Ottawa se pose en autorité sanitaire et frontalière sans prendre ses propres responsabilités. « Au moins, le gouvernement du Québec se comporte de façon responsable et envisage d’appliquer à la place du gouvernement fédéral un contrôle aux aéroports et une surveillance des quarantaines. Il a besoin qu’on lui en confie les pouvoirs de sanction. Alors que les Québécois doivent planifier une semaine de relâche scolaire qui s’annonce compliquée, les libéraux font preuve d’un manque de leadership inquiétant », dénonce-t-il.

Vaccination

Le député de Montcalm s’inquiète, dans ce contexte, du mauvais départ de Justin Trudeau face au nouveau président américain : « D’abord, Pfizer produit aussi son vaccin au Michigan. On pourrait presque aller y chercher des doses à vélo! Lors de leur conversation, est-ce que Justin Trudeau a demandé au président Biden une exception afin de faire livrer du Michigan les doses retardées et de raccourcir ainsi l’échéancier de vaccination? » questionne-t-il avant de conclure : « Le fantasme électoral de Justin Trudeau ne doit pas faire en sorte qu’il cache des informations aux Québécois et aux Canadiens et qu’il maquille une dure réalité et se retienne de poser les bons gestes. » (PC)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média