Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

01 février 2021

Étude demandée pour le REM sur la couronne nord

3721rem

©achives, Pénélope Clermont

« Nous devons donner un second souffle au train de Mascouche qui est devenu moribond à la suite de la fermeture du tunnel sous le mont Royal », déclare le maire de Mascouche et préfet de la MRC Les Moulins, Guillaume Tremblay.

Les maires des MRC Les Moulins et de L’Assomption réclament d’urgence une étude détaillée et transparente sur le prolongement annoncé du REM de l'est de Montréal vers la couronne nord.

Rappelons que les maires de toute la couronne nord ont exprimé leurs besoins en matière de mobilité en présentant des mémoires dans le cadre des consultations de l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) sur leur projet de Plan stratégique de développement (PSD). Parmi les priorités identifiées, on note l’ajout d'une antenne du REM vers la couronne nord.

L’étude demandée devra s’effectuer en collaboration avec exo, le ministère des Transports et l’ARTM, tout en impliquant activement les municipalités concernées, soulignent les élus dans leur requête. Bien qu’ils se disent « heureux pour leurs voisins de l'île de Montréal », les maires de Terrebonne, de Mascouche, de Repentigny, de Charlemagne et de L'Assomption réclament une véritable solution qui prend aussi en considération les impacts du projet sur la totalité de la Ligne de Mascouche, surtout dans le contexte où la CDPQ Infra lancera prochainement divers chantiers en vue de la réalisation de la phase 2 du REM.

Quel avenir pour le train de Mascouche?

« Le mégaprojet de prolongement du REM vers l'est et le nord de Montréal au coût estimé de 10 G$ qui a été annoncé en grande pompe en décembre dernier par la CDPQ Infra et le gouvernement a été muet quant à l'avenir de la Ligne de Mascouche. Nous devons donner un second souffle au train de Mascouche qui est devenu moribond à la suite de la fermeture du tunnel sous le mont Royal, le privant de son lien direct avec le centre-ville de Montréal », déclare dans un communiqué de presse Guillaume Tremblay, maire de Mascouche et préfet de la MRC Les Moulins.

« Après toute l'énergie qui a été investie et consentie dans notre train de banlieue, il est inconcevable d'imaginer que cette infrastructure ne serve qu'à rabattre ses usagers sur le REM dans l'est de Montréal. Nous avons collectivement la responsabilité d'assurer une utilisation optimale de cette emprise ferroviaire appartenant à l'ARTM au bénéfice des usagers du transport collectif. C'est pourquoi nous nous apprêtons à rencontrer les députés locaux de la couronne nord afin de faire entendre ce message commun de nos concitoyens », affirme pour sa part le maire de Terrebonne, Marc-André Plante.

Les élus rappellent enfin que les MRC Les Moulins et de L'Assomption représentent une population de près de 300 000 habitants, soit environ 100 000 résidents de plus que les arrondissements Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles et Montréal-Nord réunis. « Plus que quiconque, ces résidents ont adopté le train de la Ligne de Mascouche depuis son arrivée en 2014, mais ce service leur a été en grande partie retiré avec les travaux de la phase 1 du REM », conclut-on dans le communiqué. (PC)

Que pensez-vous de la hausse importante des permis de construction?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média