Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Municipal

Retour

03 février 2021

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Une première femme nommée capitaine

POLICE DE TERREBONNE

3721femmecapitaine

©Courtoisie

« Rigueur, passion du travail bien fait et sens de l’organisation » sont trois caractéristiques qui distinguent Marie-Andrée Bouchard, selon son patron, Marc Brisson, qui est fier de l’accueillir en tant que première femme capitaine à la police de Terrebonne.

Pour la première fois de son histoire, le Service de police intermunicipal de Terrebonne/Saint-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion accueille une femme dans son équipe de direction. Policière à Terrebonne depuis 18 ans, Marie-Andrée Bouchard a gravi les échelons et est capitaine à la section des enquêtes depuis le 14 janvier.

Patrouilleuse temporaire à partir de février 2003, Mme Bouchard a obtenu sa permanence environ un an plus tard. Toujours intéressée par les enquêtes, elle a été nommée sergente-détective le 15 avril 2012 et lieutenante-détective exactement six ans plus tard, poste qu’elle occupait avant sa plus récente promotion.

« Je savais dès le départ que je voulais aller aux enquêtes. J’ai toujours eu la curiosité pour rechercher des suspects, mais j’ai aussi toujours apprécié le côté humain, offrir des services aux gens, aux victimes », explique la policière qui a développé au fil du temps une expertise en matière de vols qualifiés.

Ce n’est que plus tard que l’opportunité de devenir capitaine s’est présentée à elle. « Il faut prendre le temps de marcher avant de courir. Je ne suis pas entrée dans la police en me disant que j’allais devenir capitaine, mais je regardais ce que mon patron faisait et ça m’intéressait », raconte Marie-André Bouchard. Elle remplace ainsi Denis Gingras, qui part à la retraite après 32 ans de service.

Servir autrement

Mme Bouchard n’a pas l’impression de briser un plafond de verre en obtenant un poste de direction. Elle n’a pas non plus eu à endurer des railleries de collègues masculins, bien au contraire. Aussi responsable du renseignement criminel, Mme Bouchard aura sous sa gouverne neuf sergents-détectives, trois lieutenants-détectives et trois agents au renseignement.

Bien qu'elle perdra une bonne partie du contact humain qu’elle aimait tant en occupant un poste de gestionnaire, elle servira autrement et travaillera en coulisses, notamment en siégeant à différents comités et en développant des partenariats.

Plus de 30 % de femmes

Même si Mme Bouchard est la première femme à devenir capitaine, elle est loin d’être la seule femme au sein de la police de Terrebonne. Sur 208 policiers, 64 sont des femmes, soit 30,77 %. Largement plus que la moyenne canadienne, qui était d’un peu plus de 20 % selon des statistiques de 2016. C’est en avril 1993 que la police de Terrebonne a embauché sa première femme, la sergente-détective Julie Northon.

Drôle de coïncidence, le Service de police de la Ville de Mascouche a lui aussi promu sa première femme à titre de capitaine. Il s’agit d’Audrey Bouchard, qui sera capitaine aux enquêtes et au soutien à compter de la mi-février.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média