Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

10 février 2021

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Terrebonne : une série de mesures pour protéger le patrimoine

3821patrimoine

©Courtoisie

Le maire Marc-André Plante, entouré de la présidente et de la vice-présidente de la Commission de la culture et du patrimoine, Nathalie Ricard et Brigitte Villeneuve, et de Robert Chicoine, directeur de l’urbanisme durable, a annoncé plusieurs mesures en matière de protection du patrimoine.

Une éventuelle politique sur le patrimoine, la création d’un conseil local du patrimoine distinct du comité consultatif d’urbanisme (CCU) cet été et la citation de 60 bâtiments d’ici septembre : à neuf mois de la fin de son mandat, l’administration Plante passe en deuxième vitesse en matière de patrimoine et joint l’action à la parole à l’aube du 350e anniversaire de la ville de Terrebonne.

C’est ce qu’a annoncé le maire Marc-André Plante lors d’un point de presse virtuel, le 8 février, en compagnie de la présidente de la Commission de la culture et du patrimoine, Nathalie Ricard. « Nous voulons que Terrebonne devienne un modèle pour le monde municipal », ont affirmé les deux élus en détaillant les différents mandats donnés par le comité exécutif à la Direction de l’urbanisme durable.

Une politique sur le patrimoine devrait d’abord voir le jour d’ici la fin de l’année 2021. Cependant, puisqu’il s’agit « d’une question sensible » et parce que les citoyens s’attendent à ce que « chacun pose les bons gestes pour assurer la pérennité et la protection du patrimoine », comme l’a signifié le premier magistrat, d’autres actions seront entreprises encore plus rapidement.

D’ici la fin de l’été, la Ville souhaite avoir trouvé des personnes qualifiées pour siéger au conseil local du patrimoine, qui sera distinct du CCU. Un appel de candidatures sera lancé en mars ou en avril. Au moins un élu municipal siégera audit comité, qui doit compter un minimum de trois personnes, prévoit la loi.

Par ailleurs, il y aura rédaction d’un règlement de citation pour des immeubles patrimoniaux. Terrebonne souhaite, de façon plus urgente, statuer sur 129 d’entre eux, dont 60 d’ici septembre 2021, soit ceux ayant obtenu le classement le plus élevé en matière d’intérêt patrimonial dans le répertoire de 609 bâtiments antérieurs à 1946 produit par la Ville en 2015.

Quel sort pour la Globe Shoe?

Qu’en est-il pour les locaux de l’ancienne manufacture Globe Shoe sur la rue Chapleau, qui fait partie de ces immeubles, mais que le propriétaire souhaite démolir en vue de l’érection d’un nouveau projet résidentiel? « Nous ne voulons pas pervertir le processus enclenché. Le comité de démolition rendra sa décision le 25 novembre, mais nous ne voulons pas intervenir en plein milieu, puisque ce serait préjudiciable pour la Ville et pour le promoteur », a expliqué le maire au cours du point de presse.

Le sujet a aussi été discuté quelques heures plus tard, lors de la séance du conseil municipal.

La Société d’histoire de la région de Terrebonne (SHRT) a réagi par communiqué au lendemain de l’annonce. En plus de l’accueillir « favorablement », elle souligne revendiquer depuis longtemps « la nécessité de se doter de tels outils ». La SHRT offre une fois de plus sa collaboration à la Ville, croyant que « son expérience et son expertise dans ce domaine » pourrait aider à accélérer le processus.

Que pensez-vous de la hausse importante des permis de construction?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média