Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

15 février 2021

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Nouvelle signalisation, mêmes problèmes

3921camions

©Pénélope Clermont - La Revue

Malgré quelques interventions en matière de signalisation faites par la Ville de Terrebonne, les problèmes liés au passage de camions lourds se poursuivent sur la route 337, à l’intersection de la route 335.

Malgré plusieurs interventions en matière de signalisation à l’intersection des routes 337 et 335, dont le remplacement du panneau indiquant une interdiction de circuler pour les véhicules lourds par un l’interdisant sauf pour la circulation locale, la problématique demeure entière pour les résidents d’un quartier où les maisons ont été bâties très près, voire trop près, de la 337.

Selon Jacques Ranger, qui milite depuis des années pour que la Ville de Terrebonne et son service de police trouvent des façons de faire appliquer la signalisation qui était en vigueur, la Ville n’a fait qu’aggraver le problème en changeant le panneau.

Un simple fossé sépare le boulevard Laurier et les cours arrière des maisons bâties sur la rue du Pommier, où résident M. Ranger et ses voisins. Au fil du temps, le passage quotidien de camions, malgré l’interdiction de circulation de poids lourds, a nui à leur qualité de vie, en plus de causer des fissures importantes à la fondation de leurs propriétés, arguent-ils depuis longtemps. Nous avions d’ailleurs publié un texte sur le sujet en mars 2019. 

Changements

L’automne dernier, la Ville de Terrebonne a tenté de donner un coup de barre pour corriger la situation. Puisque même s’il s’agit d’une route provinciale, le ministère des Transports (MTQ) nous confirme que « le segment de route du boulevard Laurier (337) entre la route 335 et le boulevard du Curé-Barette est de responsabilité municipale ».

Parmi les interventions, il y a eu retrait du panneau interdisant la circulation de camions lourds en tout temps pour la remplacer par une autre qui n’autorise leur passage que pour la livraison locale.

« Cette pancarte a été retirée et remplacée à la demande du Service de police de la Ville de Terrebonne et de la Société de l’assurance automobile du Québec, car la signalisation ne respectait pas les normes du MTQ en vigueur, indique Marie Eve Courchesne, conseillère en communication à la Ville de Terrebonne. Ce panneau, qui interdisait la circulation des camions en tout temps, ne peut être utilisé que dans des circonstances bien précises, ce que nous n’avions pas pour ce tronçon de route. Sur la carte du Ministère, il a toujours été mentionné que les camions étaient interdits, sauf pour la livraison locale. »

De plus, toujours selon la Ville, l’installation d’une signalisation respectant les normes permettra aux policiers de mieux intervenir. « Si un camion passe sur cette route, c’est qu’il doit aller faire une livraison dans le secteur résidentiel avoisinant. Si ce n’est pas le cas, les camions sont en infraction. Les policiers pourront ainsi sévir, la bonne signalisation étant en place », précise Mme Courchesne.

Parmi les autres interventions, notons l’ajout d’un arrêt obligatoire sur la route 337, à l’intersection du chemin du Curé-Barrette, ainsi que l’abaissement de la limite de vitesse de 70 km/h à 50 km/h, question de réduire la vibration pouvant causer des dommages aux maisons à proximité de la route. Soulignons finalement qu’un panneau concernant l'utilisation du frein moteur par compression (communément appelé frein Jacobs) ainsi qu'une signalisation plus visible sur la limite de vitesse seront ajoutés au printemps.

Selon M. Ranger, en plus du remplacement du panneau sur la circulation des camions qui ne fait qu’exacerber le problème, l’installation d’un arrêt obligatoire et l’abaissement de la limite de vitesse ne changent rien. Le tout aurait pu avoir un effet positif, mais, finalement, les infractions se poursuivent. « Après le stop, ils reprennent leur erre d’aller et la limite n’est pas respectée », déplore le citoyen qui ne sait plus vers qui se tourner après des années d’expression de ses doléances aux membres de l’administration municipale.

Par ailleurs, il ne croit pas que les policiers surveilleront et séviront davantage. « La Plaine est le secteur oublié de la grande ville de Terrebonne », soupire-t-il.

Que pensez-vous de la hausse importante des permis de construction?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média