Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

15 février 2021

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

Une mise sur pause demandée pour le LET de Lachenaie

LETTRE DE CITOYENS

3921lettre

Une centaine de citoyens de Lachenaie demandent à ce qu’on puisse consulter le rapport à venir du BAPE concernant l’enjeu de l’élimination des résidus ultimes au Québec avant d’autoriser l’agrandissement du LET.

Quelques jours après que le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) eut rendu public son rapport concernant le Projet d'agrandissement du lieu d'enfouissement technique (LET) de Lachenaie, 113 citoyens du secteur Lachenaie ont adressé une lettre au maire de Terrebonne, Marc-André Plante, lui demandant de porter leur voix auprès du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette.

Notons que M. Charette rendra sous peu sa décision en ce qui a trait à ce projet. Le BAPE, pour sa part, le trouve justifié, bien qu’il émette certaines recommandations. Il suggère entre autres d’attendre, avant de l’autoriser, le dépôt d’un autre rapport concernant l’enjeu de l’élimination des résidus ultimes au Québec, lequel est prévu cette année. 

C’est d’ailleurs ce que demandent les citoyens dans leur lettre envoyée le 10 février au maire, au député de Masson, Mathieu Lemay, ainsi qu’aux conseillers municipaux Nathalie Lepage et Marc-André Michaud. « Selon nous, il serait incohérent de renouveler les autorisations et d’agrandir à nouveau ce site d’enfouissement, avant d’avoir mené une étude indépendante qui donnera une vue d’ensemble [des] besoins réels pour les années à venir et d’avoir un plan global à jour sur la gestion de nos matières résiduelles au Québec », écrivent-ils.

Considérant que la Ville « a la responsabilité de défendre la voix de ses citoyens sur cet enjeu », ceux-ci s’attendent donc à ce que M. Plante exige du ministre de l’Environnement que « le projet soit mis sur pause jusqu’à ce que ces données soient rendues publiques, afin d’avoir en main toutes les informations nécessaires à une prise de décision éclairée ».

Mémoire favorable de la Ville

Les signataires reviennent également sur le mémoire favorable au projet déposé par la Ville de Terrebonne lors des audiences publiques du BAPE en octobre dernier. « Comme résidents du quartier, nous aurions espéré une plus grande sensibilité de votre administration à l’égard des nuisances importantes que nous subissons. Si vous aviez pris le temps de nous consulter, vous auriez rapidement constaté que ce dossier est important pour les résidents de notre quartier et [qu’il] suscite beaucoup de préoccupations », peut-on lire dans la lettre dont La Revue a obtenu copie par le Mouvement Terrebonne.

Réponse du maire par lettre

C’est par l’entremise d’une lettre acheminée aux résidents du secteur Lachenaie le 15 février que le maire s’est adressé à eux en revenant sur l’historique du dossier et en rappelant qu’une telle décision ne revient pas à l’administration municipale. D’emblée, il les informe qu’en mai 2019, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a reconnu « la nécessité de trouver rapidement une option différente à l’enfouissement chez nous des déchets de la région métropolitaine ». Il revient ensuite sur le processus du BAPE, ains que sur les consultations sur le projet d’agrandissement du LET de Lachenaie qui se sont déroulées à l’automne pour mener au dépôt du rapport le 5 février. Des étapes dont il a été question dans nos pages à quelques occasions.

Par ailleurs, la Ville a donné le mandat à la Commission du développement durable, de l’environnement et de la mobilité de préparer un mémoire dans le cadre de consultations visant l'adoption d'une nouvelle politique québécoise sur l'élimination des déchets. Cette commission aura aussi pour mandat de trouver des solutions aux enjeux liés au dossier, dont les odeurs nauséabondes et la circulation de véhicules lourds. Il est du reste possible de transmettre vos suggestions à agenda.maire@ville.terrebonne.qc.ca, « lesquelles aideront à enrichir le travail de vos élus », spécifie M. Plante.

« Cela fait plus d'une décennie que ce dossier fait l'objet de discussions et de représentations […] et personne n’a trouvé de solution à court terme pour faire disparaître nos déchets. Je souhaite que le gouvernement du Québec donne un solide coup de barre afin que nous puissions adopter une stratégie audacieuse pour réduire nos déchets à la source. Il en va de notre qualité de vie. Pour nos enfants, il faut agir maintenant et nous sommes tous collectivement les acteurs de ce changement », conclut le premier magistrat.

 

À lire également : Le statu quo, pratique, mais pas acceptable

Que pensez-vous de la hausse importante des permis de construction?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média