Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

05 mars 2021

L’idée d’un mur antibruit sur l’autoroute 25 chemine

PROJET D’ÉTUDE

mur antibruit

©courtoisie

Le maire Marc-André Plante et la conseillère municipale Nathalie Ricard dans une rue résidentielle située près de l’autoroute 25.

Le comité exécutif de la Ville de Terrebonne a donné son aval, le 3 mars, à la participation financière de la Ville à une étude d’avant-projet préliminaire pour la construction d’un mur antibruit le long de l’autoroute 25.

Notons d’entrée de jeu que la réalisation de l’étude est sous réserve de la signature d’une entente, à la suite de l’acceptation du projet au comité de cheminement du ministère des Transports du Québec.

Réalisée conjointement avec ce dernier, l’étude permettra de déterminer les contraintes d’implantation, d’identifier la meilleure solution et d’estimer le coût des travaux pour le tronçon visé, soit entre la rivière des Mille Îles, incluant l’île Saint-Jean, et la montée Masson. Terrebonne contribuera à hauteur de 50 %, soit 100 000 $.

« En moyenne, 73 000 véhicules circulent sur cette section de l’autoroute chaque jour. La construction d’un mur antibruit améliorerait directement la qualité de vie des citoyens qui résident à proximité et qui en subissent les inconvénients », soutient le maire Marc-André Plante dans un communiqué de presse.

« La population est davantage préoccupée par les répercussions de la circulation routière sur leur environnement. La pollution sonore dans ce secteur est bien réelle. C’est un enjeu que nous souhaitons atténuer, en collaboration avec le MTQ », assure pour sa part Nathalie Ricard, conseillère municipale du district Seigneurie-Île-Saint-Jean.

Une analyse du Ministère a en effet démontré que la zone identifiée est admissible à l’approche corrective de la Politique sur le bruit routier visant à diminuer le bruit généré par l’utilisation des infrastructures de transport routier, souligne la Ville.

En terminant, le conseiller municipal du quartier 10, Robert Morin, a également tenu à saluer la nouvelle. Rappelons qu’il avait déposé, en juin dernier, une résolution adoptée à l’unanimité par le conseil municipal demandant au ministère des Transports d’inclure, dans tout projet d’élargissement de l’autoroute 25, la construction d’un mur antibruit entre l’île Saint-Jean et la montée Masson. Le conseiller suggérait par ailleurs que ledit mur soit réalisé « de façon concomitante à l’élargissement futur » de cette autoroute.

(Texte : Pénélope Clermont et Jean-Marc-Gilbert)

4221mur2

©archives

La Ville de Terrebonne est prête à contribuer financièrement pour une étude d’avant-projet préliminaire pour la construction d’un mur antibruit le long de l’autoroute 25.

Croyez-vous que la grève des enseignants, le 14 avril au matin, fera bouger les choses?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média